“Je me demande pourquoi je reste” : quand Agnès Buzyn se trompe de destinataire...

20/11/2019 Par Marion Jort
Dans son journal du mercredi 20 novembre, Le Canard Enchaîné dévoile que la ministre de la Santé aurait envoyé un message se demandant ce qu’elle faisait encore au Gouvernement… dans un fil de conversation confidentiel réservé aux ministres pour les messages importants. 

  “Bref, je me demande pourquoi je reste”... C’est une petite phrase lancée par la ministre de la Santé qui n’est pas passée inaperçue. Dans un article intitulé “Il faut sauver le soldat Buzyn” publié par Le Canard Enchaîné du 20 novembre, le Palmipède dévoile que le moral de la ministre est au plus bas.  Elle serait notamment chagrinée par l’un de leur papier sorti la semaine dernière qui revient sur une brouille avec le Premier ministre. Edouard Philippe serait visiblement agacé par un article du JDD dans lequel elle prétend avoir gagné “de haute lutte la plupart de ses arbitrages contre Bercy et Matignon”.  La veille de la grande manifestation en soutien à l’hôpital public, le 13 novembre, Agnès Buzyn a échangé avec un ami qui tente de lui remonter le moral. Et lui répond via la messagerie WhatsApp : “Vous êtes gentil ! Si vous lisez “Le Canard”, je fais tout mal, l’hôpital, les retraites, l’enfance, la pauvreté, le RUA (revenu universel d’activité) et le SPI (service public de l’insertion). Bref, je me demande pourquoi je reste…”  Ce message aurait pu rester dans la sphère privée, si la ministre ne s’était pas… Trompée de fil de conversation. Il a en effet été envoyé dans une boucle WhatsApp confidentielle du gouvernement, réservée aux ministres pour des messages importants. Se rendant compte de son erreur, Agnès Buzyn a renvoyé, quatre minutes plus tard, un nouveau message. “Désolée, ce message était pour un ami qui veut me faire plaisir.”  Cette erreur a néanmoins eu pour effet se secouer le Président puisque consigne a été passée de la “dorloter”, explique Le Canard Enchaîné. Emmanuel Macron, après l’avoir remontée à bloc, lui a donc confié la tâche d'accueillir le collectif de personnel hospitalier le 14 novembre. Or, ces derniers ont refusé, au motif que “seuls Philippe et Macron étaient décisionnaires”Le Canard Enchaîné chute ainsi : “Le tube de pommade, c’est remboursé combien par la Sécu ?”. Oups.  [Avec Le Canard Enchaîné]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17