Empêtré dans les conflits d'intérêts, Delevoye présente sa démission

16/12/2019 Par M. B.
Après une semaine de remous médiatique, conséquence d’une déclaration d’intérêts pleine d’"omissions", le Haut-Commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission jeudi. Celle-ci a été acceptée "à regret" par Emmanuel Macron, qui a ajouté qu'il serait remplacé "dans les meilleurs délais"

 

La pression autour de Jean Paul Delevoye était trop forte. Une semaine après les premières révélations du Parisien concernant son mandat d’administrateur à l’Ifpass, organisme de formation en assurance, celui qui était en première ligne pour défendre la réforme des retraites a finalement dû remettre sa démission. 

Sur les trois mandats inscrits dans sa déclaration d’intérêt auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), dix autres avaient été rajoutés vendredi 13 décembre. Une régularisation vaine pour Jean-Paul Delevoye, qui paye des "oublis" pour le moins problématiques.  

"J’ai fait ces omissions, car pour moi, c’était de l’ordre de l’engagement social ", avait défendu le Haut-Commissaire auprès du journal Le Monde. Seuls deux mandats étaient rémunérés sur les treize déclarés au total. 

En tant que président d’honneur du think-tank Parallaxe, Jean-Paul Delevoye a été rémunéré indument pendant trois mois après son entrée au Gouvernement le 3 septembre dernier. La constitution interdit en effet "tout emploi public ou toute activité professionnelle" pour les membres du Gouvernement mais le Haut-commissaire démissionnaire assure qu’il n’avait pas connaissance de cette interdiction. Il a par ailleurs indiqué qu’il rembourserait l’intégralité des revenus qu’il a perçus pour cette fonction.  

La nouvelle déclaration qu’il a porté à connaissance vendredi 13 décembre précise le niveau de rémunération. Jean-Paul Delevoye a perçu 73 338 euros net en 2018 et 62 216 euros net en 2019 pour ce poste. Il est à noter que le Haut-Commissaire avait déclaré avoir touché seulement 64 420 euros en 2018 et 2019 dans sa précédente déclaration. 

[Avec le Parisien]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Pierre Tabet

Pierre Tabet

Non

Dans ce cas plus de prélèvements sociaux concernant la prise en charge au titre de l'assurance maladie pour l'assuré .... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17