EHPAD : Agnès Buzyn neutralise la réforme de la tarification pour 2018 et 2019

18/04/2018 Par Catherine le Borgne
Economie

Le médiateur nommé pour trouver une sortie de crise aux mouvements sociaux liés à la mise en place de la réforme de la tarification, a fait des propositions à la ministre de la Santé. Agnès Buzyn vient d'informer les acteurs concernés, de ses décisions.

  1. Mise en place d'une mesure financière de neutralisation pour les années 2018 et 2019 des effets de baisse des recettes au titre de la dépendance (mesure intégrée à la circulaire de campagne tarifaire prochainement adressée aux ARS),
  2. Ouverture de réunions de travail avec les fédérations du secteur de l'hébergement des personnes âgées et l'Assemblée des départements de France (ADF) afin d'aboutir, d'ici l'automne, à un ajustement du tarif de la dépendance,
  3. Intégration de la valorisation des actions de prévention de la perte d'autonomie à la tarification des établissements,

Le ministère s'engage en outre, à ce que le médiateur, Pierre Ricordeau,  procède à un suivi régulier de ces dispositions, en lien avec les fédérations d'établissements et l'ADF. "Une feuille de route sur la prise en charge des personnes âgées sera présentée par le gouvernement en avril. Cette feuille de route traitera de la question globale des soins et de la dépendance, à domicile comme en établissements. Elle permettra de faire face aux enjeux liés à la question du vieillissement et à la qualité de vie des personnes âgées et des familles", précise le ministère. Votée sous le précédent quinquennat et poursuivie par l'actuelle majorité, la réforme contestée par les professionnels, visait à faire converger sur sept ans (2017 à 2024) les budgets des Ehpad publics et ceux du privé. Au coeur du conflilt, Agnès Buzyn avait évoqué de possibles "ajustements" à cette réforme, promettant d'en "neutraliser" les effets négatifs grâce au "mécanisme" que devra lui proposer, "à très court terme", Pierre Ricordeau, un médiateur nommé fin janvier. Le manque d'effectifs et le "financement pérenne et solidaire de l'aide à l'autonomie" étaient les deux revendications principales de l'intersyndicale qui avait appelé à la grève les personnels des Ehpad, des services d'aide à domicile, des hôpitaux gériatriques et des maisons de retraite non médicalisées. [Avec l'AFP]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
2 débatteurs en ligne2 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17