Baisse des tarifs : "Pour revenir à l'équilibre, les hôpitaux devraient supprimer 33 000 emplois"

28/02/2018 Par Aveline Marques

La Fehap, la Mutualité française et la FHF réclament des mesures de compensation des baisses de tarif MCO annoncées lundi par le gouvernement.

Moins 1% pour le secteur privé non lucratif, -0.5% pour le secteur public et -0.2% pour le privé. Les baisses de montants remboursés pour les actes de médecine-chirurgie-obstétrique (MCO) en 2018 ne passent pas. D'autant que s'ajoute un gel de crédits équivalant à 0,7% supplémentaires pour tous les établissements. Alors que "trois quarts des établissements privés non lucratifs seront dans le rouge cette année", la baisse des tarifs est jugée "à la fois dangereuse et injustifiable" par la Fehap et la Mutualité française. Ces restrictions attestent "la poursuite d'une politique de rabot" et entraînent "une mise sous tension insoutenable" des hôpitaux, selon la FHF, qui prédit "une nouvelle aggravation du déficit des établissements publics de santé et des tensions accrues sur l'emploi". "En théorie, pour revenir à l'équilibre à la fin de 2018, les hôpitaux devraient supprimer 33.000 emplois", ajoute la fédération, qui réclame au gouvernement de "prendre sans délai l'engagement solennel d'une restitution intégrale des mises en réserve". Pour le secteur non lucratif, l'enjeu est d'empêcher la "neutralisation" du crédit d'impôt sur la taxes sur les salaires (CITS), créé l'an dernier. [avec AFP]

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17