Accès aux soins, gestion des crises… Les missions de Frédéric Valletoux à la Santé précisées

11/03/2024 Par Louise Claereboudt
Un mois après la nomination de Frédéric Valletoux en tant que ministre délégué à la Santé, un décret paru au Journal officiel ce vendredi 8 mars définit clairement ses attributions.  

 

Un mois jour pour jour après avoir été nommé ministre délégué à la Santé, Frédéric Valletoux s'est vu officiellement attribuer ses missions. Un décret paru au Journal officiel, vendredi 8 mois, précise son champ d'action. "Il prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement en matière de promotion de la santé, de prévention, d'organisation du système de santé et d'accès aux soins pour tous", indique le texte signé par le chef de l'Etat, le Premier ministre et la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, Catherine Vautrin.  

Charge également pour l'ancien président de la Fédération hospitalière de France (FHF) de définir et de mettre en œuvre la politique en matière de santé mentale. "Il est compétent en matière de lutte contre les conduites addictives, de lutte contre les inégalités de santé dès le plus jeune âge ainsi que de territorialisation du système de santé", précise encore le décret. Il doit également organiser et assurer "la préparation et la gestion des crises sanitaires", en lien avec les ministres compétents. 

Parmi ses autres prérogatives, Frédéric Valletoux doit mettre en œuvre la "politique de santé environnementale", "la stratégie du numérique en santé" ou encore "la planification écologique du système de santé". Dans un contexte de pénuries, le ministre délégué est également chargé d'élaborer et déployer "la politique du médicament et des produits de santé" afin "d'assurer la sécurité d'approvisionnement, le renforcement de la souveraineté sanitaire et le développement de l'attractivité du territoire national". 

Il participe également aux travaux gouvernementaux en matière de recherche, de souveraineté et de promotion de l'innovation en santé. Il participera aussi à l'élaboration de la future loi de financement de la Sécurité sociale, traditionnellement discutée au Parlement à l'automne, et devra suivre son exécution.  

Enfin, l'ancien président de la FHF aura l'importante tâche de renforcer l'attractivité des métiers de la santé et du soin, en pleine crise. Il pourra également se voir confier d'autres missions par Catherine Vautrin.  

3 commentaires
2 débatteurs en ligne2 en ligne
Photo de profil de Gilles Bouquerel
114 points
Psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent
il y a 4 mois
Comme M. Valletoux doit, entre autres, s'occuper de "l'organisation du système de santé et d'accès aux soins pour tous", tout est envisageable, même qu'il puisse avoir une idée dans la matière, ce qui...Lire plus
Photo de profil de Karine O
3,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 4 mois
pour l'attractivité de la profession, c'est mal engagé avec des propos peu sympathiques et peu enclin à lui faire confiance. même les jeunes internes, et remplaçants sont désorientés, peu rassur...Lire plus
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,4 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 4 mois
et ben çà promet le pire.......................Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17