4400 euros d'électricité en janvier : une maison de santé refuse de payer la facture

27/02/2023 Par Mathilde Gendron
Economie
Au mois de janvier 2023, la facture d'électricité de la maison de santé Les Allées de Corbeil-Essonne (Essonne) s’élève à 4 400 euros. Une somme astronomique, que le directeur a refusé de payer.
 

A Corbeil-Essonne (Essonne), Damien Nicolini désespère. Le directeur de la maison de santé Les Allées a reçu sa facture d’électricité pour le mois de janvier 2023. Le montant s’élève à 4 400 euros… soit 3 000 euros de plus qu’au mois de janvier 2022. Problème, la maison de santé n’a pas les moyens de payer cette facture. Alors, Damien Nicolini a décidé de ne pas la payer, la jugeant trop élevée. “Nous sommes déjà assommés par la taxe foncière, la hausse des 20% de l’assurance, les 7% des frais de télécommunication, les 10% du ménage… Et l’administration ne nous aide jamais, au contraire, elle rajoute des obstacles." Le Gouvernement avait promis des aides pour les entreprises. Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, avait notamment garanti un tarif à “280 euros le mégawattheure (MWh). “Comme cela, pas besoin d'aller voir son fournisseur pour renégocier avec lui : nos artisans ont mieux à faire de leur journée”. Ce tarif, Damien Nicolini ne l’a jamais vu passer. Lui, paye 580 euros par MWh en heures pleines et 250 euros par MWh en heures creuses. “Je n’y comprends rien. Déjà ils nous ont prévenus fin décembre avec des dossiers à remplir sur notre consommation d’énergie, la puissance estimée… Un dossier compliqué à faire en reprenant toutes les factures sur un an. J’y ai passé mes vacances”, assure-t-il au Parisien.

Le directeur de la maison de santé a contacté le député Renaissance, Alexis Izard, pour qu’il puisse l’aider dans ses démarches. "On essaye de frapper à toutes les portes, à Bercy, à la direction des impôts. Nous avons tous du mal à comprendre cette situation. Quand l’État débloque des aides importantes, il y a toujours des angles morts. Cela a été le cas des boulangers, qui ne rentraient pas dans le bouclier. Il a fallu adapter, explique le député. Idem pour les maisons de santé. Là, le problème semble être celui de la puissance installée. Mais c’est à EDF de dire si 36 kVA lui suffiraient. Les médecins ne peuvent pas répercuter ces hausses de tarifs et les maisons de santé sont très importantes car nous manquons d’offre de soins". Le fournisseur d’énergie rappelle qu’avec le nombre d’attestations d’entreprises qu’ils ont reçues, il est possible qu’il y ait des retards dans leur prise en charge. EDF affirme au Parisien que la maison de santé bénéficiera bien de cette aide. ”Les réductions seront appliquées dès la prochaine facture pour le mois de février, avec une rétroactivité pour le mois de janvier", assure-t-elle. [Avec Le Parisien]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
8 débatteurs en ligne8 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17