Le médecin de Vincent Lambert relaxé

28/01/2020 Par Sandy Bonin
Faits divers / Justice
Assigné pour "non-assistance à personne en danger" par les parents de Vincent Lambert, le Dr Vincent Sanchez vient d'être relaxé par le tribunal correctionnel de Reims. C'est lui qui avait ordonné l'arrêt des traitements de Vincent Lambert en juillet dernier. Ce dernier est décédé le 11 juillet.

  Selon le tribunal, "le Docteur Vincent Sanchez a parfaitement respecté les décisions judiciaires qui s'imposaient à lui". Le tribunal a également constaté "comme l'a fait la Cour de Cassation dans son arrêt du 5 mars 2019, que les faits ont été commis dans le cadre de la procédure collégiale, ce qui exclut toute intention de porter atteinte à la personne de Vincent Lambert, et dès lors ne sont pas susceptibles de recevoir une qualification pénale." La partie civile a été déboutée de toutes ses demandes. Le tribunal a souligné par ailleurs que l'action des parents de Vincent Lambert n'avait "d'autres motifs que de s'opposer à la loi Leonetti-Claeys" sur la fin de vie.

Le 26 novembre dernier, le parquet de Reims avait requis la relaxe du docteur Vincent Sanchez. Lors de l'audience, le Dr Sanchez avait défendu sa décision d'arrêter, le 28 juin, le traitement de Vincent Lambert, patient en état végétatif. "A chaque étape, j'ai respecté la loi. A aucun moment, je n'ai eu la volonté, ni l'intention de m'écarter de la loi", avait-il expliqué.

"Il est très probable que nous relèverons appel de cette décision", a déclaré Me Jean Paillot, l'un des avocats de Viviane et Pierre Lambert, à l'issue de l'audience.   [Avec Francebleu.fr et AFP]

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17