Orgasmes anti-nez bouché, chewing-gum et langage secret des chats... Le palmarès 2021 des recherches les plus loufoques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Orgasmes anti-nez bouché, chewing-gum et langage secret des chats... Le palmarès 2021 des recherches les plus loufoques

Dans la nuit de jeudi 9 à vendredi 10 septembre s'est tenue la 31ème cérémonie des IG Nobel, au cours de laquelle un comité de scientifiques a récompensé dix recherches complètement farfelues, mais qui nous poussent à réfléchir. Et cette année encore, les chercheurs n’ont pas manqué d’humour…

 

C’est LE rendez-vous scientifique déjanté de l’année. Comme en 2020, la cérémonie des IG Nobel a eu lieu en virtuel, et non au magnifique Sanders Theatre de l’université Harvard comme à son habitude, pandémie mondiale oblige. Alors que tous les regards du monde entier ont été tournés en 2021 sur la recherche scientifique et médicale, travaillant d’arrache-pied pour mettre au point un vaccin contre le Covid en un temps record, les IG Nobel ont amené un peu de légèreté.

Présentée par le talentueux et moqueur professeur Marc Abrahams, mathématicien, éditeur et co-fondateur du magazine Improbable Research, qui organise l’événement, la cérémonie a vu défiler une dizaine d’études menées par de véritables et éminents scientifiques, mais qui ne servent… à rien, à part évidemment à nous faire hurler de rire. Un moyen de montrer que la science peut et sait aussi parfois ne pas se prendre au sérieux.

Si cette année encore, le show habituel n’a pu avoir lieu, les organisateurs n’ont pas manqué d’inventivité pour rendre l’événement inoubliable : on retrouvait les traditionnels sketchs, les avions en papier que les internautes invités ont tenté de faire voler à travers leur écran (non sans dérision !), et les interludes musicaux bizarroïdes avec un mini-opéra.

Des chercheurs du monde entier se sont vu décerner des IG Nobel (moins prestigieux que les prix Nobel certes, mais non moins importants pour le rayonnement de la science). Ils ont reçu, en guise de récompense, un trophée en papier, une sorte de diplôme signé par d’anciens lauréats, et un billet de 10.000 milliards de dollars zimbabwéens, une monnaie qui ne vaut rien.

En biologie, c’est la professeure de phonétique de l’université de Lund en Suède, Suzanne Schötz, qui s’est vu décerner un IG Nobel pour son étude, menée en collaboration avec Joost van de Weijer et Robert Eklund, sur le langage secret des chats, vêtue d’un magnifique serre-tête orné de petites oreilles. Cette dernière s’est intéressée aux sons émis par nos félins préférés : quels messages ont-ils voulu passer lorsqu’ils miaulent, ronronnent, gazouillent, sifflent ? Suzanne Schötz a tenté d’y répondre, et a même offert à l’assemblée une petite démonstration des variations en langage chat.

 

Les bactéries de nos chewing-gums

Une équipe de chercheurs espagnols et iraniens (Leila Satari, Alba Guillén, Àngela Vidal-Verdú, et Manuel Porcar) a remporté le prix de l’Ecologie pour avoir utilisé l'analyse génétique pour identifier les différentes sortes de bactéries (sphingomonas, entres autres) qui se trouvent dans les chewing-gums mâchés et collés sur les trottoirs de cinq pays, dont la France – où les échantillons collectés se sont avérés particulièrement divers et riches. Gare où vous mettez les pieds, car les bactéries peuvent rester collées des années sur ces friandises !

Le prix de Chimie a été remis à une équipe internationale composée de chercheurs d’Allemagne, du Royaume-Uni, de Nouvelle-Zélande, de Grèce, de Chypre et d’Autriche (Jörg Wicker, Nicolas Krauter, Bettina Derstroff, Christof Stönner, Efstratios Bourtsoukidis, Achim Edtbauer, Jochen Wulf, Thomas Klüpfel, Stefan Kramer, and Jonathan Williams). Ces derniers ont analysé l'air à l'intérieur des salles de cinéma, pour tester si les odeurs produites par le public avaient un lien avec le contenu du film qu’il visionne (violence, sexe, comportement antisocial, consommation de drogue, langage grossier…). La peur aurait-elle ainsi une odeur ?

 

L’obésité des hommes politiques, signe de corruption ?

La France s’est illustrée...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…