Un pétard contre une piqûre : la combine de l’Etat de Washington pour booster la vaccination anti-Covid | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un pétard contre une piqûre : la combine de l’Etat de Washington pour booster la vaccination anti-Covid

L’Etat de Washington a décidé d’offrir un pétard à chaque personne qui se fera vacciner contre le Covid-19.  
 

Les incitations à la vaccination se suivent… mais ne se ressemblent pas. Après les loteries offrant des appartements, des bourses universitaires, des séjours vacances, ou encore de l’argent, c’est désormais de la drogue qui fait son entrée dans la liste des récompenses improbables offertes aux personnes qui se vaccinent contre le Covid-19. 

En effet, les autorités de l’Etat de Washington, aux Etats-Unis, ont décidé d’offrir “un pétard contre une piqûre” (“joints for jabs”) aux personnes qui décident de recevoir leurs doses. Un moyen qu’elles espèrent efficace pour inciter la population à se faire immuniser contre le Covid et booster la campagne vaccinale.  

 

 

L’Etat, qui a légalisé l’usage du cannabis à titre récréatif en 2012, autorise ainsi les dispensaires à offrir un joint pré-roulé à tous les majeurs (personnes de plus de 21 ans) qui se feront vacciner. L’Etat américain avait déjà autorisé, le mois dernier, les bars et débits de boisson à offrir une consommation alcoolisée aux adultes vaccinés. 

Après un début sur les chapeaux de roue, le rythme de la campagne vaccinale avait relativement diminué, comme dans les autres Etats. L’objectif est donc pour les autorités d’inciter les personnes réticentes à franchir le pas. Nombre d'États ont ainsi multiplié les initiatives en tout genre : billets d’avion, pick-ups, fusils de chasse (Virginie). Selon l’AFP, certains dispensaires de cannabis d’Arizona avaient déjà donné des échantillons de leurs produits à ceux qui venaient se faire vacciner sur place. 

A ce jour, un peu plus de la moitié des adultes de l’Etat (54%) ont reçu au moins une dose. Le président Joe Biden espère que 70% des adultes américains auront reçu au moins une injection de vaccin d’ici le 4 juillet, date de la fête nationale. Selon les dernières données, ce taux serait aujourd’hui de 63,7% 

[avec AFP] 

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…