Pédiatrie saturée : Braun débloque 150 millions d’euros pour sauver les services en tension

24/10/2022 Par Mathilde Gendron
Après une tribune publiée dans le Parisien, où 4 000 soignants dénoncent la saturation des services pédiatrique, le ministre de la Santé, François Braun débloque 150 millions d’euros et promet un « plan d‘action immédiat ».

  Le vendredi 21 octobre, 4.148 professionnels de santé se sont réunis sous une tribune publiée dans le Parisien pour dénoncer les conditions de travail des soignants des services pédiatriques, alors que les épidémies hivernales n’ont pas encore commencé. Les services s’organisent pour pallier ce problème de saturation. Certains soins sont déjà déprogrammés faute de lits, certains enfants sont mêmes hospitalisés dans des services pour adultes. Les 4 000 soignants en pédiatrie et les 18 associations de patients ont adressé une lettre au président de la République. Dans cette lettre, les soignants dénoncent «la dégradation criante des soins apportés aux enfants qui les mets quotidiennement en danger». Ils assurent qu’ils continueront à faire de leur mieux pour prodiguer les meilleurs soins aux enfants. Mais que pour cela, ils devront justifier « une sortie prématurée d’hospitalisation sur un enfant encore fragile pour libérer une précieuse place qui accueillera un enfant devenu plus urgent. Nous appliquerons les directives qui nous demandent, pour raison « de sécurité », de limiter le nombre d’adolescents suicidaires accueillis en pédiatrie, en les renvoyant chez eux à leur désespoir et à celui de leurs parents. […] Nous convaincrons des parents que réaliser des soins prévus en hospitalisation finalement dans un hôtel à proximité de l’hôpital sera sans risque ». Ils en profitent également pour dénoncer leurs conditions de travail : «l’hiver passera, nous ne dormirons pas, même dans notre sommeil nous veillerons sur eux [nos patients, ndlr] au détriment de notre santé»

Agnès Firmin Le Bodo, ministre déléguée de la Santé a pris la parole lendemain, le samedi 22 octobre. Elle a assuré travailler sur « l’ouverture plus prolongée des maisons médicales de garde le soir ». Dimanche 23 octobre, le gouvernement a annoncé un fond d’urgence pour «soutenir les services en tension de l’hôpital». Le ministre de la Santé, François Braun, a débloqué 150 millions d’euros pour cess services en tension, dont la pédiatrie. Il promet également un « plan d‘action immédiat », avec notamment l’activation de « plans blancs ». Sur BFM TV, le ministre a assuré : « nous allons prendre en charge tous les enfants qui nécessitent d’aller à l’hôpital ». Mais, il rappelle aux parents de ne pas aller « à l’hôpital quand ce n’est pas nécessaire » et « d’appeler le 15 en premier lieu ». Ce plan va permettre « une hausse du personnel, à condition qu’on en trouve », poursuit François Braun. Le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a déclaré sur Cnews : « l’hôpital fait face à une épidémie de bronchiolite (…) elle intervient tôt dans l’année, donc on déclenche là où c’est nécessaire, les fameux plans blancs pour rappeler du personnel supplémentaire et pour avoir une meilleure coopération dans les territoires" [avec Le Parisien]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
3 débatteurs en ligne3 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17