Protestation.

100 arrêts de travail déposés en une journée : les salariés de l'hôpital de Saint Brieuc font plier la direction

100 arrêts de travail ont été déposés, mardi 14 mai 2024, à l'hôpital Yves-le-Foll de Saint Brieuc (Côtes-d'Armor). Une cellule de crise a été mise en place pour tenter de maintenir une continuité de service. Les urgences sont désormais accessibles uniquement sur régulation. 

16/05/2024 Par Sandy Bonin
Protestation.

Le conflit social qui oppose les salariés à la direction du centre hospitalier Yves-le-Foll, à Saint-Brieuc, est de plus en plus tendu. Au centre des discussions houleuses : la réforme des temps de travail. En signe de protestation, 100 arrêts de travail ont été déposés ce mardi 14 mai.

Une cellule de crise a été mise en place. "L’accès au service des urgences adultes est régulé 24h/24h de façon transitoire", a annoncé la direction de l'hôpital, dans un communiqué de presse. Une mesure "prise en concertation avec l’encadrement médical du service et tenant compte des effectifs soignants disponibles" qui vise à "garantir des conditions d’accueil et de prise en charge en toute sécurité aux patients nécessitant réellement une prise en charge hospitalière aux urgences de Saint-Brieuc et à proposer une alternative adaptée à toutes les autres situations."

"Quand ils disent que les urgences sont régulées, cela veut dire que les urgences sont fermées, avance, de son côté, Régis Pineau, représentant syndical CGT au centre hospitalier de Saint-Brieuc. Sauf urgence, les patients seront réorientés." "Les syndicats n’appellent pas aux arrêts de travail, précise-t-il à France 3. Il s’agit de décisions individuelles prises dans le cadre d’une action collective sur la mobilisation pour la gestion des temps de travail. La direction est sourde à nos sollicitations. Si la directrice veut nous tenir tête, nous tiendrons bon."

Les syndicats dénoncent une tentative de passage en force de la direction de l'hôpital Yves-Le-Foll. "Ils veulent sortir du cadre réglementaire", développe Régis Pineau. Et ce notamment pour imposer une réduction du temps de repas de 30 minutes.  

"Une ligne rouge en termes de sécurité et de qualité de soins a été franchie" , indique la direction dans un communiqué transmis ce jeudi 16 mai.  Face à la mise en danger des patients, la décision a été prise de suspendre les mesures envisagées, dont la révision du référentiel du temps de travail, annonce-t-elle.

"L’hôpital de Saint-Brieuc traverse depuis quelques jours une crise importante prenant la forme d’arrêts maladie massifs et coordonnés dans plusieurs services de l’établissement. Ceci a conduit à devoir réorganiser l’offre de soins mais aussi à refuser des prises en charge urgentes ou transférer des patients de réanimation vers d’autres établissements. […] Si la contestation sociale est compréhensible, elle a jusque-là toujours été organisée dans le respect de la prise en charge des patients. Ce n’est plus le cas", a justifié la direction. 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

3 commentaires
Photo de profil de Romain L
12,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 1 mois
Nous vivons dans un monde primitif où seuls les rapports de force guident les grandes décisions....Lire plus
Photo de profil de Jacques R
1,5 k points
Débatteur Passionné
Biologie médicale
il y a 1 mois
Je ne sais pas si le conflit est justifié mais le recours massif aux AT pose questions: y a t'il au milieu des arrêts de complaisance ? S'agit il de détournements des IJ ? ...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17