Se faire opérer en février ou le week-end est plus risqué | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Se faire opérer en février ou le week-end est plus risqué

Le week-end, l’après-midi et le mois de février seraient les périodes les plus à risque pour se faire opérer d’après deux études sur la mortalité hospitalière présentées lors d’un congrès européen. Deux études qui viennent d’être présentées lors d’un congrès européen d’anesthésie qui se tient actuellement à Stockholm confirment un surrisque de décès lié aux hospitalisations voir aux opérations chirurgicales de fin de semaine. La première étude japonaise réalisée sur plus de 55 millions de personnes a compilé les données de 72 études internationales déjà existantes et publiées sur le...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…