Urgences : l'Hôpital ne veut plus éponger le manque de généralistes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Urgences : l'Hôpital ne veut plus éponger le manque de généralistes

Dans 2 départements sur 3, la baisse du nombre de généralistes est corrélée à une hausse de l'activité des services d'urgence. C'est ce que démontre l'étude dévoilée mardi par la Fédération hospitalière de France (FHF), à quelques semaines de la présentation de la réforme de la santé du Gouvernement. "Rien ne serait pire qu'une réforme qui se concentrerait sur l'hôpital", martèle le président de la fédération, Frédéric Valletoux, qui implore le Gouvernement de pas faire l'impasse sur la médecine de ville. Services fermés la nuit faute de médecins, généralistes appelés...
24 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…