Un naturopathe, ex-star du crudivorisme sur Youtube, visé par une information judiciaire pour exercice illégal de la médecine | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Un naturopathe, ex-star du crudivorisme sur Youtube, visé par une information judiciaire pour exercice illégal de la médecine

Thierry Casasnovas faisait la promotion du jeûne et du crudivorisme sur la plateforme, avant de supprimer sa chaîne en juin 2021. Il voyait dans ces pratiques un moyen de prévenir et de guérir des maladies comme le cancer, le diabète, la dépression… Ou encore le Covid-19.
 

Une information judiciaire, notamment pour des faits d' “exercice illégal de la médecine”, a été ouverte à la fin de l’été à l’encontre du naturopathe Thierry Casasnovas, a fait savoir le parquet de Perpignan à l’AFP. L’homme était un Youtubeur francophone très influent, avec 525 000 abonnés et des dizaines de millions de vues cumulées sur ses vidéos… Jusqu’à ce qu’il ferme sa chaîne en juin dernier se disant “épuisé par le harcèlement” dont il était l’objet, visant en particulier la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), qu’il qualifiait de “police de la pensée”.

Le naturopathe, “influenceur”, est en effet la personnalité qui est la plus signalée à la Milivudes, avec 600 saisines. Depuis une dizaine d’années, Thierry Casasnovas défendait le manger cru et l’abstinence pour mieux vivre, regénérer et détoxifier son corps. Dans ses vidéos, il avance que ces pratiques peuvent prévenir voire guérir le cancer, le diabète ou la dépression… Il y rejette la médecine traditionnelle et “ne croit pas à la vaccination”. Il y affirme également que s’il était ministre de la Santé, le coronavirus serait “réglé rapido : bain froid et jeûne pour tout le monde”.

S’il n’est aujourd’hui plus présent sur la plateforme Youtube, il avait indiqué dans sa dernière vidéo, datée du 12 juin, la possibilité de suivre le “message” de son association Régénère sur la messagerie Telegram. Début juin, l’association nationale de défense des victimes des sectes (Unadfi), saisie par plusieurs familles dont les proches suivent les préceptes de Régénère, a porté plainte contre l’influenceur pour “abus de faiblesse”, “exercice illégal de la médecine et de la pharmacie” et “mise en danger délibérée d’autrui”.

 

[Avec AFP]

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…