“Le Covid n’est pas dangereux” : un médecin arrêté après avoir posté une photo d’élèves sans masque sur les réseaux sociaux  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

“Le Covid n’est pas dangereux” : un médecin arrêté après avoir posté une photo d’élèves sans masque sur les réseaux sociaux 

Un médecin de Montpellier, âgé de 46 ans, a été placé en garde à vue, ce lundi 17 mai. Il est soupçonné d’avoir pris en photo quatre enfants sans masque devant une école élémentaire et de l’avoir postée sur les réseaux sociaux sans l’accord des parents. 
 

Il voulait “réveiller les consciences” et montrer que “le Covid-19 n’est pas dangereux”. Ce lundi 17 mai, un médecin de Montpellier - qui n’exerce plus - a été placé en garde à vue au commissariat avant d’être remis en liberté le lendemain en vue de sa comparution prochaine devant le tribunal correctionnel pour violation du droit au respect de la vie privée et mise en danger de la vie d’autrui. 

Le 19 janvier dernier, celui-ci avait accosté quatre élèves de l’école élémentaire Jean Mermoz, se présentant comme généraliste. Leur demandant de faire tomber le masque et de se tenir par la main, l’homme les aurait pris en photo sans l’accord de leurs parents, et aurait posté le cliché sur sa page Facebook. 

Découvrant la photo de leurs enfants, parents d’élèves et direction de l’établissement ont dans la foulée porté plainte contre l'individu ayant diffusé la photo de ces mineurs. Une enquête a aussitôt été déclenchée pour tenter de l’identifier... Mais les faits ne s’arrêtent pas là. 

 

 

Altercation à la clinique 

Le lendemain, le 20 janvier, le même homme se rend aux urgences de la clinique du Millénaire. Il demande à rendre visite à une personne hospitalisée, rapporte le site la Gazette de Montpellier. Selon actu.fr, il ne portait pas de masque et prétendait être le médecin de famille de cette patiente. 

Compte tenu de la crise sanitaire, on lui refuse l’entrée. L’homme s’emporte et force le passage. Trois policiers de la Sécurité publique sont obligés d’intervenir pour mettre fin à l’altercation qui a lieu entre le personnel de l’établissement et l’homme. Une personne est bousculée. Placé en garde à vue à l’issue de cet incident, il avait été remis en liberté. 

Les enquêteurs, saisis dans le cadre de la première affaire, sont parvenus à faire le lien entre les deux événements. Le médecin avait alors été convoqué par les forces de l’ordre mais, selon actu.fr, il ne s’était jamais rendu à l’hôtel de police jusqu’à ce lundi 17 mai, où il a affirmé ne pas être complotiste mais contestataire.  

[avec actu.fr et la Gazette de Montpellier

11 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…