Des étudiantes en médecine diplômées avec 150 ans de retard | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Des étudiantes en médecine diplômées avec 150 ans de retard

Cet incident change la donne, alimentant au niveau national une campagne en faveur des étudiantes d'Edimbourg. En 1873, elles se voient néanmoins refuser l'obtention de leur diplôme, n'ayant de toute façon pas le droit d'exercer.

Ce n'est qu'en 1876 qu'une loi consacre le droit des femmes à étudier la médecine à l'université au Royaume-Uni.

Diplômée de l'université de Berne en 1877, Sophia Jex-Blake ouvre une faculté de médecine dédiée aux femmes, à Londres, en 1886. Trois des autres "sept d'Edimbourg" ont finalement obtenu leur diplôme à Paris avant de passer l'examen d'exercice en Irlande.

L'université d'Edimbourg n'a autorisé les femmes à passer leur diplôme qu'en 1894. Avec près de 150 ans de retard, elle vient de délivrer un diplôme honorifique à ces pionnières.

[Avec BBC.com]

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…