Ce que toucheront les étudiants paramédicaux mobilisés en renfort contre le Covid

10/11/2020 Par Marion Jort
Paramédicaux

Devant le Sénat pour défendre le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, le ministre de la Santé a annoncé qu’une prime exceptionnelle pour les étudiants infirmiers mobilisés face au Covid allait être débloquée. Les indemnités de stage des étudiants paramédicaux vont également être augmentées.  Ils étaient jusque-là les oubliés de la crise Covid. Mobilisés pour lutter contre le virus, les étudiants infirmiers vont toucher une “indemnisation exceptionnelle à hauteur de 550 euros par mois”. C’est le ministre de la Santé, Olivier Véran, qui l’a annoncé devant le Sénat lundi 9 novembre, lors de la présentation du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2021.    Dans le détail, les ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche précisent que tous les étudiants paramédicaux, infirmiers, masso-kinésithérapie, manipulateurs en électroradiologie médicale bénéficieront d’une hausse de leurs indemnités de stage à hauteur de 20% au 1er janvier 2021. 

En complément, une indemnité exceptionnelle de stage a été créée pour les étudiants en soins infirmiers de 2ème et 3ème années mobilisés en renfort dans les établissements de santé et médico-sociaux pour lutter contre l’épidémie. “Le complément se traduit par la majoration exceptionnelle des indemnités de stage durant la période de l’état d’urgence sanitaire permettant de parvenir à un montant de 136,5 euros / semaine de mobilisation”, indiquent les ministères. L’arrêté a été publié ce mardi 10 novembre au Journal officiel. Cette indemnisation sera cumulable avec l’indemnité de stage des étudiants en soins infirmiers définissant un montant hebdomadaire de 98,5 euros en 2ème année et 86,5 euros en 3ème année de formation. Elle sera versée avant la fin de l’année. Tous les étudiants en soins infirmiers intervenant en renfort sur des missions d’aide-soignant seront rémunérés à hauteur de 136,5 euros par semaine. Ainsi, si la mobilisation dure un mois, ils toucheront une somme d’environ 550 euros mensuelle.  “Notre système de santé fait à nouveau face à une pression épidémique exceptionnelle qui nécessite la mobilisation de toutes ses forces. Le rôle que jouent les étudiants en soins infirmiers dans la prise en charge des patients par nos établissements de santé est précieux, qu’il s’agisse de patients Covid-19 ou souffrant d’autres pathologies. Leur engagement dans cette période difficile devait être reconnu et valorisé. C’est le choix que nous faisons”, a également précisé le ministre de la Santé.   Cela représente, au total, une enveloppe de 20 millions d’euros selon le PUPH en médecine interne et conseiller en formation et recherche du ministre, Philippe Morlat.    

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Michel Lemariey-Barraud

Michel Lemariey-Barraud

Non

La vraie question est de savoir si on veut assurer correctement les usagers, ou asservir durablement les médecins. La CNAM, organi... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17