Accès direct : l'Ordre infirmier dénonce la position "corporatiste et rétrograde" de l'Académie de médecine

23/02/2024 Par Louise Claereboudt
Paramédicaux
Dans un communiqué diffusé ce jeudi 22 février, l'Ordre infirmier se dit "stupéfait" de la prise de position de l'Académie de médecine sur la loi Rist, instaurant un accès direct aux kinés et aux IPA notamment. "Se passer du diagnostic médical doit rester une exception", a en effet soutenu l'institution médicale. 
 

"La prescription médicale n’est pas une formalité de nature administrative. Elle est le résultat d’une démarche accomplie par le médecin", a défendu, le 15 février dernier, l'Académie de médecine dans un communiqué. Et d'ajouter : "Elle est donc l’aboutissement d’un processus intellectuel dont la conduite tire parti du fait que le médecin, après au moins neuf ans d’études, possède un important savoir théorique et pratique et dispose, avec le temps, d’une expérience croissante et de connaissances en permanence remises à jour." 

L'institution de la rue Bonaparte (Paris 6e) se prononçait sur la loi Rist, promulguée le 19 mai 2023, qui a instauré un accès direct aux infirmières en pratique avancée (IPA) et aux kinés notamment, autorisés à "exercer leur art" sans prescription médicale préalable dans le cadre d’un exercice coordonné strict. Alors que les textes d'application de la loi ne sont toujours pas publiés, la communication de l'Académie de médecine n'a pas manqué de faire réagir la députée-médecin Stéphanie Rist, en premier lieu, ainsi que plusieurs instances représentatives des kinés et des infirmières. 

Ce jeudi 22 février, dans un communiqué, c'est l'Ordre national des infirmiers (ONI) qui s'est dit "stupéfait" de la prise de position de l'Académie. "L'ONI ne peut que regretter la prise de position corporatiste et rétrograde de l’Académie nationale de médecine", écrit-il. Et de défendre : "Les IPA possèdent les compétences et les connaissances nécessaires pour traiter de nombreuses pathologies après avoir suivi une formation exigeante dédiée, qui leur permet de fournir des soins de qualité et des traitements appropriés à leurs patients, en autonomie et responsabilité, en collaboration avec les médecins." 

"Un rapport Igas sur le sujet comme les nombreux exemples étrangers réussis de montée en compétence et en autonomie des infirmiers poussent - à rebours du postulat de l’Académie de médecine - à aller plus loin et permettre l’extension de la pratique avancée, à la mesure des besoins de prise en charge des patients et des aspirations des professionnels", poursuit l'Ordre infirmier. "La situation dramatique de l’accès aux soins dans notre pays exige de sortir des corporatismes qu’incarne cette position de l’Académie de médecine", a réagi son président, Patrick Chamboredon. Un avis que partagent France Assos Santé et le syndicat UNIPA. Ce dernier s'interroge même : "Le corporatisme de l'ancien monde volera-t-il l'expression de la représentation nationale ?" 

29 commentaires
3 débatteurs en ligne3 en ligne
Photo de profil de L. K.
2,1 k points
Débatteur Passionné
Aide Médicale Urgente
il y a 5 mois
Tu parles, ils s'opposent carrément aux passerelles pour les aides-soignants, c'est minable. C'est malheureux mais on dirait de plus en plus le discours de frustrés qui veulent jouer avec un stéthosco...Lire plus
Photo de profil de Fabien Bray
5,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 5 mois
Peut-être qu'un petit constat démographique remettrait les choses en perspective : Les infirmiers libéraux sont pléthore, se marchent dessus, se font la guerre entre eux pour le moindre acte qui pass...Lire plus
Photo de profil de Marie Claude Milhau
637 points
Débatteur Renommé
Infirmiers
il y a 5 mois
Corporatistes médicaux contre compétences infirmières ? L’opposition des ordres pour des pré carrés pro ? Qui et quel textes ont pu vous faire croire que les infirmiers voulaient exercer le métier d...Lire plus
 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17