Le ministère de la Santé propose 112 à 155 euros de revalorisation aux internes  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le ministère de la Santé propose 112 à 155 euros de revalorisation aux internes 

Après un mois de négociations, le ministère de la Santé a proposé une enveloppe de 150 millions pour revaloriser le salaire des internes. Les syndicats ont fait part de leur déception.  

Unis, les syndicats d’internes demandent depuis le début des négociations du Ségur de la santé, plus de 300 euros de revalorisation des salaires. Mais à la veille d’une nouvelle manifestation en soutien à l’hôpital public, Olivier Véran leur a proposé une enveloppe globale de 150 millions.  

Dans le détail, cela correspond à une revalorisation allant de 155 euros bruts mensuel en première année jusqu’à 112,6 en dernière année, détaille l’InterSyndicale nationale des internes (Isni). Concernant les gardes de 12 heures, elles passeraient de 120 à 130 euros la semaine, à 140 euros le week-end. Nouveauté, le temps de travail additionnel serait également valable pour les Docteurs juniors. Pour rappel, les étudiants hospitaliers payés actuellement 1,29€/h

Si rien n’a été négocié, la réunion ayant lieu ce vendredi 3 juillet, les syndicats restent sur leur faim. “1.530 euros brut pour payer le médecin sur qui la vie des patients repose.  Nous avons démontré à Olivier Véran notre déception face aux espoirs générés par le Ségur”, affirme l’Isni dans un message publié sur son compte twitter. 

 

"Monsieur le Ministre, depuis de nombreuses années nous vous alertons sur la perte de sens au sein de la profession médicale qui débute et s'accroît au fil de nos études. Le constat est partagé, nous devons désormais construire de nouveaux gages d'attractivité. C'est pourquoi nous vous demandons que de réelles négociations soient engagées dans les jours à venir. Au-delà des montants, ces négociations devront continuer d'intégrer l’ensemble des éléments évoqués lors des concertations à savoir le chiffrage des mesures, le calendrier d’application, le respect du temps de travail et de formation, les questions de gouvernance et d’amélioration de la formation", écrivent conjointement l'Association nationale des étudiants en médecine de France et l'Isni dans un communiqué. 

De son côté, l’InterSyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale (Isnar-IMG) va consulter ses adhérents mais estime cette enveloppe faible. En attendant la prochaine réunion, elle appelle à manifester le 30 juin pour la défense de l’hôpital public.  

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…