Fin du numerus clausus : "Ça ne sera pas open bar", préviennent les doyens | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Fin du numerus clausus : "Ça ne sera pas open bar", préviennent les doyens

Alors que la concertation sur le futur de l'accès aux études de médecine s'ouvre ce jeudi, les doyens des facs de médecine rappellent la nécessité d'un contingentement. "La filière doit rester sélective", insiste le Pr Jean Sibilia. La rentrée prochaine sera la dernière d'une ère qui dure depuis 1971 pour les étudiants en médecine. La dernière à connaître le numerus clausus. Emmanuel Macron a annoncé la fin de ce "dispositif périmé" et du "gâchis des vocations de médecins" pour la rentrée 2020. Faut-il souffrir pour pouvoir guérir ? La PACES...
11 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…