Médecin virtuel : "On ne pourra pas répondre aux enjeux de santé qu'avec des humains" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Médecin virtuel : "On ne pourra pas répondre aux enjeux de santé qu'avec des humains"

Dégager du temps médical grâce à l'intelligence artificielle, est-ce possible ? C'est en tout cas l'objectif du premier médecin virtuel, ou agent conversationnel, créé au sein du laboratoire CNRS Sanpsy. 318 personnes ont d'ores et déjà expérimenté une consultation avec cet agent. Celui-ci délivre un premier diagnostic qu'il transmet ensuite à un véritable praticien. L'objectif : repérer les signes d'addiction ou de dépression. Près de la moitié des patients ayant testé l'agent virtuel seraient prêts à l'adopter. Pierre Philip, directeur de l'unité de recherche et directeur de la clinique du...
18 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…