Secret médical : les réponses aux questions que vous vous posez | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Secret médical : les réponses aux questions que vous vous posez

Pierre angulaire du serment d'Hippocrate, le secret médical pose parfois question quant à ses limites. Pour répondre aux interrogations des praticiens face à des situations concrètes de leur exercice, le Conseil national de l'Ordre des médecins a organisé un débat pour leur permettre d'y voir plus clair. Liens avec la médecine du travail, avec les assureurs ou encore avec l'Assurance maladie, le Cnom a essayé de clarifier un concept connu de tous mais mal maîtrisé.
 

Quelles sont les limites du secret médical ? Comment discerner l’intérêt du patient dans diverses circonstances ? Pour répondre à ces questions pratiques, l'Ordre a décidé d'organiser un débat au sein de ses nouveaux locaux parisiens. Et il a fait salle comble. Voici quelques réponses à des questions pratiques abordées lors du colloque. Le mot d'ordre était toutefois : "Le secret médical n'est pas opposable au patient. Il appartient toujours au médecin de remettre un document en main propre à son patient. Ce dernier en fera ce que bon lui semblera."

 

Lorsqu'un patient souhaite s'affilier à une assurance, le médecin doit-il tamponner sa fiche d'interrogatoire médicale ?

Non. Le questionnaire est à remplir par l'assuré. En aucun cas, le médecin n'a à tamponner ou à certifier que les déclarations du patient sont conformes à la réalité. Il peut toutefois aider le patient à remplir son questionnaire.

 

Y a-t-il un secret médical partagé entre un médecin expert d'une assurance et le médecin traitant ?

Non. Il n'y a pas de secret médical partagé entre médecin expert et médecin traitant. Les seules sources du médecin expert sont les informations données par le patient lorsqu'il a rempli le questionnaire médical et les réponses du patient lors de l'examen médical. Le médecin expert n'a pas accès au dossier hospitalier non plus.

 

Peut-on envoyer des photos de plaies d'un patient à un confrère pour obtenir un avis ?

L'envoi de photos relève de la téléconsultation. Le dispositif doit donc être sécurisé. L'identité du patient...

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…