CPTS : Pourquoi vous allez devoir y passer | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

CPTS : Pourquoi vous allez devoir y passer

Le président de la République veut mille communautés professionnelles territoriales de santé dans toute la France d’ici la fin de son mandat. Reste à donner du corps à ces concepts encore abstraits. Et leur allouer des moyens de financement pérennes. Alors que les premières expériences paraissent déjà coûteuses.

Encore totalement inconnues il y a quelques mois, les communautés professionnelles territoriales de santé (Cpts) viennent de faire une entrée en fanfare dans le débat public. En effet, le président de la République a fait de ce dispositif, créé par la loi Touraine de janvier 2016 mais encore poussif, une des pièces maîtresses de sa réforme du système de santé, présentée le 18 septembre dernier.

Le plan "Ma santé 2022" prévoit le déploiement de mille Cpts pour "mailler le territoire national à l’horizon 2022". L’objectif peut sembler ambitieux surtout si l’on se rappelle qu’il a fallu une douzaine d’années pour atteindre le même nombre de maisons de santé pluridisciplinaires (MSP). Il n’y a donc pas de temps à perdre. La ministre de la Santé a indiqué au micro de France Inter qu’elle avait déjà demandé aux agences régionales de santé (ARS) de réunir les professionnels de santé pour pouvoir mettre en route des Cpts en 2019, sachant qu’il en existe, pour l’instant, environ deux cents mais généralement encore à l’état embryonnaire.

 

Accord conventionnel interprofessionnel

 

Et l’assurance maladie est aussi dans les starting-blocks depuis la rentrée. Son directeur général, Nicolas Revel, avait souligné lors de l’université d’été de la Csmf à Giens, dans le Var, à la mi-septembre, l’importance de négociations conventionnelles sur ce type de sujet. "L’expérience montre que, quand on utilise des dispositifs législatifs sans passer par la convention, il peut y avoir des problèmes de lisibilité et de visibilité à moyen terme sur leur pérennité", avait-il expliqué. Comme il l’avait annoncé dans une interview accordée à egora-Le Panorama du médecin le 11 septembre 2018, Nicolas Revel compte...

32 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…