Marre d'être les "punching-ball des patients" : des médecins se dressent contre le chaos vaccinal | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Marre d'être les "punching-ball des patients" : des médecins se dressent contre le chaos vaccinal

Dix jours après le début de la vaccination dans les cabinets de ville, les premières tensions entre les patients et les soignants se font déjà ressentir. Dans une lettre ouverte, l’Union régionale des médecins libéraux de Bretagne s’alarme de l’augmentation du nombre d’agressions verbales, voire de menaces physiques, subies par les praticiens et leurs secrétaires. Résultat, pour son président, des discours incohérents et des stratégies bancales du Gouvernement qui n’ont fait qu’accroître jour après jour, et ce, depuis un an, l’exaspération de certains malades. Pour Egora, le Dr Nikan Mohtadi témoigne de son ras-le-bol et s’inquiète de voir les objectifs de vaccination s’éloigner à mesure que les directives se contredisent.

 

Dans son cabinet de Quimper, dans le Finistère, le Dr Nikan Mohtadi se voit contraint de “jouer au pompier”, tentant d’éteindre le feu déclaré par certains de ses patients, exaspérés par la crise sanitaire qui s’éternise dans le pays. Un an après le premier confinement, décrété le 16 mars 2020, nombre d’entre eux sont aujourd’hui lassés des mesures de restriction des libertés et ont vu dans la campagne de vaccination, un espoir de retrouver leur vie d’avant. Mais les changements de stratégie gouvernementale intempestifs et les retards de livraisons de doses n’ont fait que nourrir un peu plus leur agacement.

“On peut comprendre leur exaspération et qu’ils soient un peu perdus face à cette campagne. On est là pour leur répondre, mais il y a des choses qui sont inadmissibles”, déplore le Dr Mohtadi, président de l’Union régionale des médecins libéraux de Bretagne (URPS MLB) qui a publié une lettre ouverte appelant les patients au civisme face à l’explosion inquiétante du nombre d’agressions verbales, voire de menaces physiques, subies par les praticiens et leurs secrétaires. Ces dernières se retrouvent aujourd’hui débordées face aux demandes des patients qui ne parviennent pas toujours à joindre le numéro d’appel ou le site internet dédié.

“Nos deux secrétaires sont devenues les punching-ball des patients, très clairement. Il y en a une qui a failli partir en arrêt maladie parce qu’elle n’en pouvait plus d’être agressée verbalement tous les jours”, dénonce le Dr Mohtadi qui explique qu’il a dû intervenir à plusieurs reprises lorsque le ton montait. “La tension est palpable. De temps en temps, ça dérape un peu. Les gens déploient leur agressivité sur ceux sur qui ils tombent.” Quelques...

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…