L'Ile-de-France, région la plus touchée par la désertification médicale

20/03/2017 Par Catherine le Borgne
Démographie médicale

Le portail de prise de rendez-vous en ligne MonDocteur.fr a donné la parole à plus de 4 000 patients et plus de 700 médecins, au sujet de la pénurie médicale.

"Beaucoup de médecins déclarent qu'à cause de cette pénurie "les patients deviennent très agressifs , et le terme de "burn-out" est très souvent remonté", commente Thibault Lanthier, le cofondateur du portail. 87 % des patients et 85 % des médecins constatent l'existence de cette désertification mais les médecins pointent le fait que "30% de leur temps est bloqué par la gestion administrative, la comptabilité et la gestion du personnel sans compter les annulations de rendez-vous de dernière minute". L'Ile-de-France n'est pas épargnée par la pénurie de médecins et arrive même en tête des régions françaises. Ainsi, la région la plus touchée selon 26% des médecins et 15% des patients, est l'Ile-de-France suivie de très près par l'Auvergne Rhône-Alpes avec respectivement 15% et 17%. Parmi toutes les spécialités médicales, les médecins généralistes sont les plus touchés par la pénurie. 39% déclarent être victimes de ce manque d'effectifs devant les dentistes à 13% et les dermatologues et les ophtalmologues à 8%. MonDocteur.fr estime que les outils web peuvent modérer et pallier rapidement et efficacement cette pénurie "en réalisant de petits ajustements qui, mis bout à bout, permettent de récupérer du précieux temps de consultation. Par exemple, l'absentéisme est un vrai fléau en ce sens puisqu'il fait perdre en moyenne 40 minutes de consultation par jour par praticien ! ". Parmi ceux-ci, les outils d'optimisation de planning, de gestion administrative quotidienne, de gestion du parcours de soins, de communication entre médecins et confrères spécialisés, hospitaliers avec partage de documents et fonctionnalités d'adressage. Et enfin, les outils dédiés aux projets GHT et le développement des solutions dans les hôpitaux pour fluidifier le parcours du patient et la visibilité côté professionnels de santé. Toutes ces solutions sont pour les patients et les médecins des axes pertinents. En effet, 95% des patients et 74% des médecins sont convaincus qu'une meilleure gestion des rendez-vous, la diminution de l'absentéisme, un agenda numérique partagé, peuvent permettre de fluidifier et de faciliter l'accès aux soins. Néanmoins, les patients sont plus en retard que les praticiens. Ainsi, 66% des patients utilisent aujourd'hui des services web alors que les médecins sont plus de 93% à se servir d'internet pour fluidifier et simplifier la gestion de leur quotidien.

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17