TMS : de nouvelles données concernant leur ampleur et la place des thérapies non médicamenteuses | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

TMS : de nouvelles données concernant leur ampleur et la place des thérapies non médicamenteuses

De nouvelles données épidémiologiques mettent en évidence que les douleurs musculo-squelettiques peuvent aussi concerner le sujets jeunes. Malgré leur fréquence perçue en population générale, les études dédiées à la prévalence des troubles musculo-squelettiques (TMS), a fortiori en France, sont peu nombreuses, et les fourchettes d’estimation larges. Deux études présentées dans le cadre du congrès ont permis de préciser les choses à partir des données de la cohorte Constances, visant à préciser ces informations dans la population française de 18 à 69 ans. Ainsi, les lombalgies modérées à sévères depuis au...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…