Retarder ou supprimer la deuxième dose du vaccin : la réponse d'une immunologiste | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Retarder ou supprimer la deuxième dose du vaccin : la réponse d'une immunologiste

45 000 Français vaccinés aujourd’hui (au soir du 7 janvier), un million à la fin de ce mois, annoncent les Autorités de Santé françaises. Envisageable ? Éclairage du Dr Aurélie Wiedemann*, immunologiste à l’Institut de recherche vaccinale, Inserm U 955 (Université de Créteil). Egora : Pour tenir l’objectif, peut-on espacer les doses de vaccin ou même faire l’économie d’une dose ? Dr Aurélie Wiedemann: L’essai clinique Comirnaty qui a permis l’approbation, en Europe et aux États-Unis, du vaccin Pfizer-BioNTech repose sur l’injection de deux doses vaccinales, administrées à trois semaines...
28 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…