Contraception hormonale : des risques faibles et connus | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Contraception hormonale : des risques faibles et connus

Certaines précautions sont nécessaires notamment avant la pose d’implant contraceptif ou l’utilisation d’acétate de cyprotérone. Pari(s) Santé Femmes 2020 s’est tenu fin janvier dernier à Paris. L’occasion pour le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) de réunir 22 sociétés savantes autour de questions sur la santé des femmes. Une attention particulière a été portée sur certains effets préoccupants de la contraception et des hormonothérapies. Le premier sujet de préoccupation concerne la migration d’implants contraceptifs. Une complication qui reste cependant exceptionnelle avec 1,76/100 000 cas. Mais comment limiter le...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…