La finerenone ralentit l’évolution de la néphropathie chronique chez les diabétiques de type 2 | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La finerenone ralentit l’évolution de la néphropathie chronique chez les diabétiques de type 2

La finerenone est un antagoniste non stéroïdien sélectif du récepteur des minéralocorticoïdes. A l’occasion d’essais à court terme, cette molécule a montré son efficacité dans la réduction de l’albuminurie chez des patients ayant une néphropathie chronique et un diabète de type 2. Mais les effets à long terme sur le rein et sur les complications cardiovasculaires ne sont pas connus, ce qui a amené à la mise en place de cette étude en double insu dans laquelle 5 734 patients ayant une néphropathie chronique et un diabète de type 2...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…