Insuffisance cardiaque à FE préservée : des pistes pour améliorer diagnostic et traitement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Insuffisance cardiaque à FE préservée : des pistes pour améliorer diagnostic et traitement

Un algorithme diagnostique vient d’être proposé.
Un algorithme diagnostique vient d’être proposé. Par ailleurs, les analyses se poursuivent pour savoir si le sacubitril-valsartan ne pourrait, en dépit des résultats globalement négatifs de l’étude Paragon, avoir une certaine efficacité dans certains sous-groupes de patients. En raison de sa fréquence et de l’importante morbi-mortalité qui lui est associée, l’insuffisance cardiaque (IC) reste un défi pour les cardiologues. Et notamment s’agissant de l’insuffisance cardiaque à fraction d’éjection (FE) préservée que l’on ne sait encore bien traiter ni même parfois identifier, "alors qu’elle est aussi grave que l’IC à FE...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…