Diabète de type 1 : le contrôle du RCV reste insuffisant | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Diabète de type 1 : le contrôle du RCV reste insuffisant

Il n’est plus nécessaire de rappeler que les patients diabétiques de type 1 sont exposés à un risque cardiovasculaire (RCV) accru en raison de l’impact micro et macrovasculaire du diabète. Toutefois, une bonne gestion de la glycémie comme cela est aujourd’hui rendu possible tant par les insulines disponibles que par les modalités d’injection, l’autosurveillance glycémique et l’éducation thérapeutique, devrait permettre de rapprocher le RCV du patient diabétique de type 1 de celui des patients non diabétiques. Ce n’est malheureusement pas le cas comme le révèle une étude publiée cette semaine...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…