Jeux vidéo : la psychiatrie ne joue plus | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Jeux vidéo : la psychiatrie ne joue plus

Les données psychopathologiques restent actuellement insuffisantes pour définir clairement la frontière entre un usage acceptable et un comportement pathologique. L’addiction aux jeux vidéo existe-elle chez les enfants et les adolescents ? La question reste débattue, et les interventions présentées lors d’une séance de l’Académie de médecine témoignent avant tout des difficultés que rencontrent les psychiatres pour définir un cadre pathologique clair face au développement fulgurant de ces nouvelles technologies. Selon une enquête TNS Sofres menée en 2009, plus de 90 % des jeunes de 12 à 17 ans en France...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…