Légalisation du cannabis : une "grave erreur sanitaire", pour l’Académie de médecine

15/11/2023 Par Marielle Ammouche
Addictologie
L’Académie nationale de médecine se montre totalement opposée à la légalisation du cannabis dit "récréatif", qui entrainerait des risques sanitaires supplémentaires, sans en réduire son usage. Dans un récent communiqué, elle considère que "ce serait une faute grave de légaliser une source d’addiction supplémentaire". 

Les effets nocifs du tétrahydrocannabinol (THC) sont, en effet, "parfaitement établis", rappelle l’Académie, avec une toxicité "supérieure à celle du tabac" sur les cancers, et les risques cardiovasculaires ; et ce, sans compter son impact sur les violences familiales et les accidents de la route.  

Les risques sont d’autant plus grands que le taux de THC a été multiplié par 6 en 25 ans dans la résine de cannabis, augmentant son pouvoir addictif. "On est très loin de la 'drogue douce' longtemps présentée", résument les académiciens.  

Les jeunes sont particulièrement exposés. Et l'"usage problématique" du cannabis, dès l’âge de 17 ans, a progressé, passant de 18% en 2011 à 25% en 2017. Or, la maturation cérébrale n’étant pas achevée à cet âge, cette drogue entraine une dépendance et une baisse du quotient intellectuel. Chez la femme enceinte, les risques sont majeurs (altération du développement du fœtus, prématurité, petit poids de naissance, risque accru de mort subite du nourrisson…) ; et la consommation de cannabis a aussi progressé de "façon préoccupante" dans cette population. Même "une consommation par un futur père peut avoir des conséquences sur le fœtus" (troubles du spectre autistique, psychotiques et intellectuels). 

En outre, les bénéfices d’une légalisation ne sont pas clairs, au regard des constations faites dans les pays étrangers. "Cette mesure ne réduit ni son usage, ni ses trafics", considère l’institution. Et les hypothétiques gains en taxes d’Etat ne seraient pas suffisants pour couvrir les dépenses sanitaires liées à cette consommation. Par exemple, aux États-Unis, où plus de 30 Etats ont légalisé son usage, "les dernières données du National Institute of Drug of Abuse montrent que les consommations de cannabis ont atteint en 2022 des sommets historiques, chez les adultes en âge de procréer (tant pour la tranche des 31 à 50 ans, que chez les jeunes adultes âgés de 19 à 30 ans), chez lesquels les consommations ont considérablement augmenté et ce d’une façon continue, au cours de ces 5 dernières années", affirment les académiciens.  

L’Académie vient, par ailleurs, de publier une rapport global sur "Drogue : éducation et prévention" (sous la coordination du Pr Jean-Pierre Goullé, 14 novembre), dans lequel elle souligne la période de vulnérabilité aux addictions que constitue l’adolescence, et les nécessaires mesures de prévention à mettre en place (éducation dès l’école primaire, meilleure formation des professionnels, véritable coordination des ministères concernés…). 

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

5 commentaires
7 débatteurs en ligne7 en ligne
Photo de profil de - Leng
536 points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 6 mois
L'Académie ne fait que ressasser des données bien connues, mais reste complètement aveugle sur les conséquences sociales. Ils constatent pourtant que sous le régime de prohibition, la consommation con...Lire plus
Photo de profil de Pierre Murat
18 points
Psychiatrie
il y a 6 mois
Lire: "La légalisation du cannabis associée à une hausse des psychoses au Canada": 5 ans après la légalisation dans certains Etats, hausse des hospitalisations psychiatriques pour BDA et Schizophrénie...Lire plus
Photo de profil de Gilbert Artigue
314 points
Débatteur Renommé
Chirurgie viscérale et digestive
il y a 6 mois
combien d’Academicien ont ils deja fumé du Cannabis ? et combien de cigarettes de tabac ou de verres de vins ont ils consommé deja dans leur longue vie ? en quoi seraient différents les avis d...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17