La recherche travaille sur une chimiothérapie plus confortable pour les patients | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La recherche travaille sur une chimiothérapie plus confortable pour les patients

L'administration de chimiothérapie en voie intraveineuse pose de nombreux problèmes. Une étude pourrait faciliter la vie des patients atteints de cancers dans le futur.
 

En 2040, le cancer pourrait toucher 30,2 millions de personnes dans le monde et donc devenir la principale cause de décès prématuré (entre 30 et 69 ans) dans la plupart des pays, selon le Centre international de recherche sur le cancer. Quant à l'OMS, elle prévoit une augmentation de 60% des cas de cancer au cours des deux prochaines décennies, particulièrement dans les pays émergents.

Les traitements de ce fléau reposent généralement sur la chirurgie, la radiothérapie et/ou un traitement systémique comme la chimiothérapie. Principalement administrées par voie intraveineuse (IV), les chimiothérapies sont des traitements lourds et contraignants qui nécessitent des hospitalisations, généralement toutes les une à trois semaines pendant plusieurs heures.

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…