Fauteuil roulant

Les fauteuils roulants seront intégralement remboursés d'ici fin 2024

Le Gouvernement a confirmé, jeudi 11 avril, que les fauteuils roulants seront intégralement remboursés avant la fin de l'année 2024. Alors que l'enveloppe initiale était estimée à 300 millions d'euros, "nous avons demandé au Président de [la] rallonger", a indiqué la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, Catherine Vautrin. 

12/04/2024 Par C. S.
Patients
Fauteuil roulant

Les fauteuils roulants seront bien intégralement remboursés "avant la fin 2024". C'est ce qu'ont assuré, jeudi 11 avril, les ministres en charge de la Santé et du Handicap, qui affirment disposer d'un coup de pouce budgétaire. "L'engagement fait par Emmanuel Macron de rembourser intégralement les fauteuils roulants, électriques et manuels, sera tenu avant la fin 2024", a confirmé Fadila Khattabi, ministre chargée des Personnes handicapées, à nos confrères de l'AFP.

Promis par le chef de l'Etat lors de la conférence nationale du handicap en avril 2023, le remboursement des fauteuils roulants fait depuis l'objet de négociations entre la direction de la Sécurité sociale (DSS), industriels fabricants et distributeurs. Initialement, l'enveloppe dédiée à la mesure était estimée à environ à 300 millions d'euros, selon le ministère. Elle était cependant jugée insuffisante pour assurer le remboursement intégral de tous les fauteuils, manuels ou électriques, standards ou spécifiques.

Dans ce contexte, "nous avons demandé au Président [de la République, NDLR] de rallonger l'enveloppe initiale, ce qu'il a accepté", a précisé la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités Catherine Vautrin, dans un entretien accordé au quotidien La Croix. Toutefois, le Gouvernement a refusé de préciser le montant du coup de pouce budgétaire pour ne pas aiguiser les appétits des industriels pendant les négociations, note l'AFP.

La mesure sera prise en charge par l'Assurance maladie et les complémentaires santé, sans aucun reste à charge pour l'usager. Actuellement, le prix d'un fauteuil manuel peut atteindre jusqu'à 10 000 euros, celui d'un électrique jusqu'à 50 000 euros.

Le projet prévoyait une base du remboursement de 2 600 euros pour un fauteuil manuel (contre 600 euros aujourd'hui) et 18.000 euros pour un électrique (contre 5 200 euros). "Ces chiffres ne sont plus d'actualité. Aujourd'hui, tout est remis sur la table", a indiqué Fadila Khattabi, également interrogée par La Croix. "La moyenne du reste à charge jusqu'à présent s'élevait à 900 euros. Pour 60 000 personnes, cela dépasse les 5 000 euros. Ce n'est pas normal", a-t-elle ajouté.

Désormais, un second round de négociations doit débuter dans les prochains jours. Le Gouvernement souhaite que les associations, comme le collectif Handicaps ou APF France Handicap, "aient une place plus importante et fassent des propositions". "Dans cette nouvelle étape qui s’engage, nous souhaitons que les associations puissent s’exprimer et aient toute leur place", a en effet assuré Fadila Khattabi, sur le réseau social X.

[avec AFP] 

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

1 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne
Photo de profil de Henri Baspeyre
11,2 k points
Débatteur Passionné
Chirurgie générale
il y a 27 jours
mais remboursés avec retard entre temps,il faut bien rouler,non?...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17