Un régime avec un index glycémique élevé est associé à une augmentation du risque de pathologie cardiovasculaire et de décès cardiovasculaire

19/04/2021 Par Pr Philippe Chanson
Cardio-vasculaire HTA Endocrinologie-Métabolisme Nutrition
La plupart des données concernant l’association entre l’index glycémique et les pathologies cardiovasculaires proviennent d’études faites dans des populations occidentales de pays riches. En fait, on dispose de peu d’informations provenant des pays non occidentaux, à revenus faibles ou moyens.  

Une équipe canadienne a donc analysé des données épidémiologiques provenant de 5 continents et intéressant 137 851 participants entre l’âge de 35 et 70 ans pour lesquels ils disposaient de questionnaires alimentaires. Le suivi médian a ensuite été de 9.5 ans. Ils ont utilisé des questionnaires alimentaires spécifiques des pays participants afin de déterminer la consommation alimentaire et estimer l’index glycémique et la charge glycémique sur la base de la consommation de 7 catégories d’aliments contenant des hydrates de carbone. Le critère d’évaluation principal était un critère composite d’événements cardiovasculaires majeurs (décès cardiovasculaire, infarctus du myocarde non fatal, accident vasculaire cérébral et insuffisance cardiaque) ou décès quelle qu’en soit la cause.  

Dans cette population d’étude, 8 780 décès et 8 552 événements cardiovasculaires majeurs sont survenus au cours du suivi. Après de multiples ajustements, la comparaison des quintiles, supérieur et inférieur, de l’index glycémique, montre qu’un régime alimentaire comportant des aliments à index glycémique élevé est associé à une augmentation du risque d’événements cardiovasculaires majeurs ou de décès, aussi bien chez les participants qui ont une pathologie cardiovasculaire préexistante (hazard ratio = 1.51 ; IC 95 % = 1.25 à 1.82) que chez ceux qui n’ont pas de pathologie cardiovasculaire préexistante (hazard ratio = 1.21 ; 1.11 à 1.34). Parmi les éléments du critère d’évaluation principal, un index glycémique élevé est aussi associé à une augmentation du risque de décès de cause cardiovasculaire. Les résultats concernant la charge glycémique sont similaires aux résultats concernant l’index glycémique chez les participants qui ont une pathologie cardiovasculaire préexistante mais l’association n’est pas significative chez ceux qui n’ont pas de pathologie cardiovasculaire préexistante.  

Dans cette étude, un régime avec un index glycémique élevé est donc associé à une augmentation du risque de pathologie cardiovasculaire et de décès cardiovasculaire.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
14 débatteurs en ligne14 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17