Prévention vaccinale du zona : la HAS recommande Shingrix en première intention, pour les plus de 65 ans et les immunodéprimés

07/03/2024 Par Marielle Ammouche
Dermatologie
La Haute Autorité de santé (HAS) vient d’actualiser ses recommandations concernant la prévention vaccinale contre le zona. Elle positionne Shingrix (GSK) en première intention, chez les sujets de 65 ans et plus et les adultes immunodéprimées. 

 

Le zona constitue un problème de santé publique principalement chez les sujets âgés. En effet, il s’agit d’une pathologie fréquente dans cette population, avec une incidence de 10 cas pour 1 000 personnes de plus de 80 ans. En outre, il entraine des complications – principalement des douleurs post-zostériennes - qui sont invalidantes et dont la gravité augmente avec l’âge. Chaque année, 2600 personnes sont ainsi hospitalisées pour zona, dont 72% ont plus de 65 ans. 

Depuis 2013, un vaccin, Zostavax (MSD, 1 dose), est disponible et recommandé chez les sujets de 65 ans à 74 ans. Cependant, en 2018, un autre vaccin Shingrix (GSK, 2 doses), a obtenu une autorisation de mise sur le marché, avec une indication chez les personnes de 50 ans et plus et les adultes immunodéprimés. 

Après analyse des données sur ce dernier vaccin, la Haute Autorité de santé vient de rendre un avis sur la place Shingrix, dans la cadre l’examen en vu de son remboursement. Et elle a décidé de recommander Shingrix préférentiellement à Zostavax, chez les adultes personnes âgées de 65 ans et plus, et les adultes immunodéprimés. 

La balance bénéfice/risque penche, en effet, en faveur de Shingrix. "Les données indiquent ainsi que l’efficacité du vaccin Shingrix est bien supérieure à celle du vaccin Zostavax", affirme la HAS. Les études en vie réelle ont ainsi établi cette efficacité sur l’incidence du zona à 79,3 %, contre 45,9 % pour Zostavax. Et les douleurs post-zostériennes étaient réduites de 87 % par Shingrix, contre 66% par Zostavax. En outre Shingrix a aussi démontré son efficacité chez les sujets immunodéprimés, contrairement à Zostavax. 

Et sur le plan de la tolérance, "aucune différence statistiquement significative n’a été constatée entre ces vaccins concernant les évènements indésirables graves suite à la vaccination", ajoute la HAS. 

L’agence sanitaire a cependant décidé de réduire sa recommandation d’âge par rapport à l’indication de l’AMM, pour garder "un schéma vaccinal simple et lisible, condition nécessaire à l’amélioration de la couverture vaccinale", du fait que d’autres vaccinations sont recommandées aux personnes de cette tranche d’âge. Le vaccin Shingrix peut ainsi être administré en même temps que ces autres vaccins, sur un site d’injection différent.  

Shingrix est un vaccin (recombinant avec adjuvant), administré par voie intramusculaire en deux doses entre 2 à 6 mois d’intervalle. 

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

6 commentaires
3 débatteurs en ligne3 en ligne
Photo de profil de Alain Joseph
1,5 k points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 2 mois
Pas de vaccin pour prévenir le zona évidemment. C'est une hérésie totale et une ignorance totale aussi du fonctionnement du corps humain. Un zona se soigne parfaitement bien à domicile sauf rares exce...Lire plus
Photo de profil de Dominique Adelving
1,3 k points
Débatteur Passionné
Médecine générale
il y a 2 mois
Ce vaccin coûte 200 euros, n'est pas remboursé et 2 doses sont nécessaires. Faites de la prévention, qu'ils disaient !...Lire plus
Photo de profil de Sebastien Kielar
22 points
Médecine générale
il y a 2 mois
C'est normal qu'en lisant cette article, apparait à droite une pub de GSK... pour un vaccin contre le zona ???...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17