Poisson, céréales entières, fibres et acides gras n-3 polyinsaturés pour réduire la mortalité globale due au diabète de type 2

20/02/2023 Par Pr Philippe Chanson
Diabétologie Endocrinologie-Métabolisme Nutrition
Le diabète de type 2 est un problème majeur de santé publique dont on sait qu’il est associé à une surmortalité. Le régime alimentaire pourrait influencer la progression du diabète, cependant le sujet n’a pas réellement été analysé de manière systématique, ce qui a poussé une équipe allemande à analyser les données des études prospectives d’observation sur la relation entre le régime alimentaire et la mortalité globale chez les patients ayant un diabète de type 2.

  107 études ont été identifiées. La preuve était modérée pour ce qui concernait l’association inverse entre une consommation élevée de poisson et la mortalité (rapport de risque résumé par plat/semaine = 0.95 ; IC 95 % = 0.92 – 0.99 ; n = 6 études), pour les céréales entières (rapport de risque résumé par 20 g/jour = 0.84 ; 0.71 – 0.99 ; n = 2 études), pour les fibres (rapport de risque résumé par 5 g/jour = 0.86 ; 0.81 – 0.91 ; n = 3 études) et pour les acides gras n-3 polyinsaturés (rapport de risque résumé pour 0.1 g/jour = 0.87 ; 0.82 – 0.92 ; n = 2 études). La certitude des preuves était basse pour une association inverse entre la consommation de légumes (rapport de risque résumé par 100 g/jour = 0.88 ; 0.82 – 0.94 ; 2 études) et protéines végétales (par 10 g/jour = 0.91 ; 0.87 – 0.96 ; 3 études) et pour une association positive pour la consommation d’œufs (par 10 g/jour = 1.05 ; 1.03 – 1.08 ; 7 études) et la consommation de cholestérol (pour 300 mg/jour = 1.19 ; 1.13 – 1.26 ; 2 études). Pour les autres facteurs alimentaires, il n’y avait pas réellement de preuves ou les preuves étaient très incertaines. En conclusion, une consommation élevée de poisson, de céréales entières, de fibres et d’acides gras n-3 polyinsaturés est associée de manière inverse avec la mortalité globale chez les patients ayant un diabète de type 2. En revanche, pour les autres facteurs diététiques, les arguments sont plutôt modérés ou faibles.

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Thomas Grenier

Thomas Grenier

Oui

25 euros de 2017 = 30 euros en 2024. Juste un rattrapage de l’inflation après des années de paupérisation. Rien de prévu pour les ... Lire plus

0 commentaire
5 débatteurs en ligne5 en ligne





La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17