Pneumopathies à mycoplasme : la DGS appelle à la vigilance

29/11/2023 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Dans un courrier adressé aux professionnels de la santé et mis en ligne le 29 novembre, la Direction générale de la santé (DGS) confirme la recrudescence des pneumopathies à mycoplasma pneumoniae, dont certains peuvent nécessiter une hospitalisation.

Elle rappelle donc la démarche de prise en charge, de ces infections qui sont fréquentes chez l’enfant de plus de 4 ans et le jeune adulte. L’infection est généralement bénigne, guérissant spontanément. Sur le plan clinique, devant un tableau de pneumopathie, certains signes peuvent orienter vers cette bactérie dite « atypique », comme des douleurs musculaires, des lésions dermatologiques et une cytolyse hépatique, « tout particulièrement en présence de cas groupés en collectivité » précise la DGS. Le traitement repose sur les macrolides. Cependant, dans un contexte de pénurie d’antibiotiques, il ne faut pas oublier que le traitement de première intention des pneumopathies est l’amoxicilline ou l’association amoxicilline/ acide clavulanique. Ce n’est qu’en cas d’échec de ce traitement, lors de la réévaluation à 48-72H, que le diagnostic d’infection à mycoplasme doit être évoqué et entraîner le changement d’antibiotique pour un macrolide, après avoir réalisé une radiographie de thorax (éliminer un épanchement pleural) et/ou une CRP. Sur cette imagerie, on observe généralement un infiltrat pulmonaire interstitiel diffus bilatéral. Un scanner peut être nécessaire, ainsi que d’autres investigations selon la gravité du tableau, qui peut nécessiter une hospitalisation et une confirmation du diagnostic bactériologique par PCR. En tout état de cause, la mise en place du traitement probabiliste ne doit pas être retardée. Enfin la DGS rappelle que « la présente alerte ne doit faire oublier la recherche en premier lieu d’une pneumopathie virale grippale, Covid-19 ou VRS ».  

 
Vignette
Vignette

15 commentaires
7 débatteurs en ligne7 en ligne
Photo de profil de Alain Joseph
1,5 k points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 7 mois
J'ai déjà envoyé ce commentaire et il semblerait que EGORA l' a oté. Je pense que c'est par inadvertance et non par censure. En tout cas je l'espère. AVIS A MES CONFRÈRES ! Le mycoplasme n'a pas d...Lire plus
Photo de profil de Alain Joseph
1,5 k points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 7 mois
Je rappelle que nous savons désormais qu'un antibiotique tel que l'azithromycine ou la doxycycline, a une action antivirale. Lorsqu'on dit antibiotique il ne faut pas penser antibactérien. Les antibio...Lire plus
Photo de profil de Romain L
12,8 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 7 mois
Attention il y a en déjà plein en France. Pas que chez les enfants. Ca ressemble à des rhinopharyngites qui trainent, avec fièvre secondaire....Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17