Les statines diminuent le risque d’orbitopathie chez les patients ayant une maladie de Basedow

10/05/2021 Par Pr Philippe Chanson
Endocrinologie-Métabolisme

L’orbitopathie basedowienne est la plus fréquente des manifestations extra-thyroïdiennes de la maladie de Basedow et survient chez 25 à 30 % des patients ayant une maladie de Basedow. Les études épidémiologiques ont montré un lien entre la survenue d’une ophtalmopathie basedowienne et les concentrations de lipides. D’autres études ont montré que l’exposition à des statines pourrait être associée à une réduction du risque d’ophtalmopathie basedowienne.

Une équipe suédoise a donc examiné l’effet des statines et d’autres agents hypolipémiants sur le développement d’une ophtalmopathie basedowienne chez des patients ayant une maladie de Basedow de diagnostic récent. L’échantillon a inclus toute la population adulte des sujets vivant en Suède, ayant un diagnostic récent de maladie de Basedow entre 2005 et 2018 (n = 34 894 sujets). L’incidence de l’ophtalmopathie chez les utilisateurs de statines (n = 5 574) a été comparée à celle des non-utilisateurs (n = 34 409) en appliquant une régression de Cox. L’analyse multivariée a été faite après ajustement pour l’âge, le sexe et le traitement de l’hyperthyroïdie.  

Les périodes de non-utilisation duraient depuis une médiane de 4.3 années, alors que les périodes d’utilisation de statines avant le diagnostic de maladie de Basedow duraient depuis une médiane de 4.7 années. Parmi les utilisateurs de statines, 77.1 % utilisaient la simvastatine, 28.9 % l’atorvastatine et 8.2 % une autre statine. Les utilisateurs de statines semblent moins développer d’ophtalmopathie basedowienne en comparaison des non-utilisateurs. En effet, dans l’analyse principale basée sur l’ensemble de la cohorte, le hazard ratio non ajusté est de 0.74 (IC 95 % 0.65 – 0.84, p < 0.001) ; après ajustement, il est de 0.87 (0.76 – 1, p = 0.04). Les résultats sont essentiellement dépendants des hommes. Le hazard ratio ajusté est de 0.78 (0.58 – 1.04, p = 0.09) chez les hommes et de 0.91 (0.79 – 1.06, p = 0.24) chez les femmes. Les hypolipémiants, autres que les statines, n’ont pas d’effet protecteur similaire.  

En conclusion chez les patients Suédois chez qui une maladie de Basedow a été récemment diagnostiquée, le traitement par les statines pourrait protéger du développement d’une orbitopathie basedowienne. Il faut maintenant investiguer dans le cadre d’un essai clinique si les statines peuvent prévenir la survenue d’une ophtalmopathie basedowienne.  

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire
11 débatteurs en ligne11 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17