Santé numérique : comment l’Etat veut développer les terrains d’expérimentation

25/02/2022 Par Louise Claereboudt
E-santé
Dans le cadre de sa stratégie d’accélération "santé numérique", qui ambitionne de faire de la France le leader européen en la matière, le ministère de la Santé a donné le coup d’envoi de son Tour de France visant à aller à la rencontre des porteurs de projets" le 1er février. Ce jeudi 24 et vendredi 25 février, la deuxième étape a eu lieu à Nîmes et Montpellier pour faire émerger les terrains d’expérimentation.

Après une première étape dédiée à la formation des professionnels de santé et d’experts (ingénieurs, juristes…) en santé numérique, l’étape numéro 2 du Tour de France de la stratégie d’accélération "santé numérique" a été lancée ce jeudi 24 février et ce vendredi 25 février à Nîmes et à Montpellier. Cette deuxième étape – sur les 9 que comporte ce Tour de France – déclenche le lancement de l’appel à projets "tiers lieux d’expérimentation". L’objectif : mettre en place 30 terrains d’expérimentation dans les organisations de soins et y financer 100 expérimentations d’ici 2025. Cet appel à projets est doté d’une enveloppe de 63 millions d’euros sur quatre ans, sur les 650 millions d’euros alloués à la stratégie d’accélération "santé numérique". Ce budget permettra de financer la création des tiers lieux d’expérimentation. Lors de la grande consultation publique préalable au lancement de la stratégie, les répondants (usagers, chercheurs, industriels, institutions…) avaient en effet soulevé un important "manque de terrains d’expérimentation pour tester les solutions" numériques, a expliqué David Sainati, coordinateur interministériel de cette stratégie, lors d’une conférence de presse, ce jeudi.

"Hormis quand les porteurs de projets connaissent, grâce à leurs proches ou leur réseau professionnel, des terrains d’expérimentation – comme des hôpitaux ou des Ehpad –, beaucoup se retrouvent démunis face à l’identification de ces tiers lieux qui sont peu nombreux et peu visibles", a-t-il ajouté. Toutefois, "un certain nombre d’initiatives existent et sont très intéressantes". C’est notamment le cas à Nîmes et Montpellier, où "il se passe beaucoup de choses sur le sujet". Le financement de la création de ces tiers lieux ne concernera pas les bâtiments ou l’hébergement de startup, précise David Sainati. Il s’agit surtout "d’accompagner les porteurs de projets dans les organisations de soins (hôpital, ville…)" en permettant notamment le recrutement d’experts. Cela permettra aux porteurs de projets de tester leur solution en vie réelle, d’avoir un retour d’expérience des utilisateurs, mais aussi de "mesurer les bénéfices médico-économiques des solutions testées". Une fois que ces solutions de santé numérique auront fait la preuve de leur impact, elles pourront déployées. Toutes les structures de santé (sanitaire ou médico-sociale, publique ou privée, en ville ou en établissement) mais aussi les acteurs de l’innovation (intégrant une structure de santé sanitaire ou médico-sociale) sont invités à candidater à ces appels à projets (3 vagues d’appels seront déclenchées progressivement, la première étant d’ores et déjà lancée). Les 30 tiers lieux seront sélectionnés entre 2022 et 2024. La prochaine étape du Tour de France, qui vise à "aller à la rencontre de ceux qui font la santé numérique sur le terrain", aura lieu le 16 mars prochain à Grenoble et sera consacrée à l’imagerie.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17