Dépistage du cancer du col de l'utérus : l’indicateur Rosp modifié  | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Dépistage du cancer du col de l'utérus : l’indicateur Rosp modifié 

L’Union nationale des caisses d’Assurance maladie a décidé de modifier, le 25 mars dernier, l’indicateur de pratique clinique de la Rosp du médecin traitant des patients âgés de plus de 16 ans concernant le dépistage du cancer du col de l’utérus.  

Une décision de l’Union nationale des caisses d’Assurance maladie, publiée au Journal officiel, a modifié l’indicateur de pratique clinique de la Rosp du médecin traitant des patients âgés de plus de 16 ans concernant le dépistage du cancer du col de l’utérus. Jusqu’ici, l’indicateur stipulait que le calcul se faisait sur la part “des patientes MT de 25 à 65 ans ayant bénéficié d'un frottis au cours des 3 dernières années”.  

Désormais, le libellé de l'indicateur précise : “Part des patientes MT de 25 à 30 ans ayant bénéficié d'une cytologie au cours des 3 dernières années et des patientes de 30 à 65 ans ayant bénéficié d'un test HPV au cours des 5 dernières années”.  

Cette modification est faite suite à la modification de la recommandation de santé publique sur le dépistage du cancer du col de l’utérus, publiée le 11 juillet dernier sur le site de la Haute Autorité de santé (HAS).  

 

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…