Les ambulanciers hospitaliers enfin reconnus comme des "soignants"

28/12/2022 Par Aveline Marques
Système de santé
Le corps des "conducteurs ambulanciers" hospitaliers était jusqu'ici intégré à la filière ouvrière et technique. Ce passage dans la filière soins fait suite à la réingénierie de la profession.

    Ne les appelez plus "conducteurs". Par un décret publié au journal officiel du 26 décembre, le corps des ambulanciers hospitaliers sera rattaché à la filière soins de la fonction publique hospitalière à compter du 1er janvier prochain. Ces quelques 2 500 professionnels, qui exercent notamment dans les Samu/Smur, étaient jusqu'à présent intégrés à la filière ouvrière et technique de la FHP, sous l'appellation "conducteurs hospitaliers". Sur Twitter, l'Association française des ambulanciers Smur et hospitaliers (AFASH), qui porte cette revendication "depuis 15 ans", s'est réjouie de cette évolution, permise grâce à la réingénierie de la profession qui a fait suite aux travaux du Ségur de la Santé. L'intégration de nouveaux actes réalisés dans le cadre de l'aide médicale d'urgence, détaillés par le décret du 22 avril 2022, a conduit à un allongement de la formation depuis septembre dernier.

"Payés comme des ouvriers" Toutefois, les ambulanciers hospitaliers restent en catégorie C, leur diplôme d'Etat n'étant toujours pas reconnu comme équivalent au baccalauréat. La profession réclamait le passage en catégorie B, catégorie "active" à laquelle appartiennent les aides-soignantes, qui aurait marqué la reconnaissance de la pénibilité du métier du fait notamment du contact direct et permanent avec les patients. "Bien que ces agents soient désormais pleinement considérés "au sein de la chaîne de soins" et que la durée de leur formation ait été notablement allongée pour pouvoir entre autres "assurer la prise en soins", "réaliser des soins relevant de l’urgence", voire "des actes de soins" dans certaines circonstances..., le Gouvernement a prétexté qu’il n’y avait pas d’automaticité pour que les ambulanciers puissent y prétendre", a dénoncé la fédération des personnels des services publics et des services de santé de Force ouvrière dans un communiqué fin novembre. "Les ambulanciers hospitaliers seront donc les seuls soignants à continuer à être payés comme des ouvriers, des conducteurs, sans prise en compte de la pénibilité de leur métier", déplorait l'AFASH dans une lettre ouverte aux candidats à la Présidence de la République en mars dernier.

 
Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Lilia Boyeldieu

Lilia Boyeldieu

Non

Convention inacceptable sur le plan déontologique avec financiarisation des décisions médicales. Dégradation de la qualité des soi... Lire plus

0 commentaire
8 débatteurs en ligne8 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
2
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17