Pourquoi le plan de Buzyn n'est pas encore à la hauteur de la crise selon le président de l'Ordre | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Pourquoi le plan de Buzyn n'est pas encore à la hauteur de la crise selon le président de l'Ordre

A l'occasion de la publication de la dernière édition de l'Atlas de la démographie de l'Ordre des médecins, le président Patrick Bouet a rappelé quels étaient pour l'institution ordinales, les éléments indispensables pour qu'une réforme du système de santé réussisse.  Eléments qui ne sont pas réunis dans "Ma santé 2022" défendu par le gouvernement alors que la médecine générale libérale poursuit sa descente aux enfers.

Pour la médecine générale, l'état d'urgence est maintenu. En huit ans, les effectifs des spécialistes en médecine générale, en activité régulière tous modes d'exercice confondus, ont fondu de 7 %, et de 0,4 % entre 2017 et 2018, souligne la dernière édition de l'Atlas démographique de l'Ordre des médecins. On compte 87 801 médecins généralistes inscrits au tableau de l'Ordre, en 2018, sur 198 081 médecins en activité régulière, et 296 755 médecins au total, inscrits au tableau. 

 

Urgence d'une réforme en profondeur

 

Et la dégringolade de la médecine générale n'est pas près de s'arrêter. Elle va se poursuivre jusqu'en 2025 où les médecins généraliste, pénalisés par un taux de croissance annuel négatif de 0,9 % ne seront plus que 81 804. D'autres spécialités d'accès direct se trouveront également en grande difficultés, comme l'ophtalmologie, la dermatologie vénérologie qui ne pourront pas procéder au renouvèlement des générations, ou la psychiatrie, qui déserte la médecine libérale (de 41 % à 32 % entre 2010 et 2018).

DR : Ordre des médecins

Mais les médecins spécialistes, hors médecine générale, n'ont aucun souci...

11 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…