Décès d’un étudiant en médecine lillois après une soirée d’intégration : l’enquête conclut à un accident

17/08/2021 Par L. C.
Faits divers / Justice
Le corps sans vie d’un jeune homme de 20 ans admis en deuxième année de médecine avait été retrouvé sur l'autoroute A27 au niveau de la commune de Sainghin-en-Mélantois (Nord), le vendredi 9 juillet dernier. Il avait participé à une soirée d’intégration dans la soirée. Selon l'enquête, sa mort serait accidentelle.

Un mois après la découverte du corps de Simon, 20 ans, sous un pont de l’autoroute A27 au niveau de Sainghin-en-Mélantois (Nord), à quelques mètres de son domicile, son père a dévoilé les conclusions de l’enquête dans un long message posté le 6 août sur son profil Facebook. Le 9 juillet, Simon, admis en deuxième année de médecine, se rend à une soirée d’intégration organisée dans un appartement à proximité de la citadelle de Lille. Lors de cette soirée, l’étudiant fait face à des "rituels imbéciles", dénonce son père. On lui fait "boire de l’alcool directement dans ta bouche avec de très nombreuses grosses seringues". Alcoolisé, l’étudiant décide de rentrer chez lui aux alentours de minuit en prenant un Uber. Le taxi le dépose devant le domicile familial. Mais Simon ne rentre pas chez lui. "Au vu du nombre de doses ingurgitées et administrées pendant cette soirée, elles ne t’ont sans doute plus permis de raisonner comme une personne qui est sain d’esprit, car tu es parti vers cette autoroute à 500 mètres de chez nous", écrit son père. Selon les éléments de l’enquête divulgués par son père, il se serait rendu sur le pont autoroutier pour faire un selfie. "Y aurait-il eu comme un défi ou un concours du type ‘le plus beau selfie au-dessus d’un pont ?’ Nous avons eu la confirmation que le selfie a bien été réalisé, alors que tu n’en faisais jamais habituellement. " Le jeune homme aurait alors fait tomber son téléphone sur l’autoroute et aurait tenté de le récupérer, perdant au passage une chaussure sur le talus. "Tu n’étais sans doute plus en mesure d’apprécier la vitesse du camion qui t’a heurté de plein fouet quand tu as voulu ramasser ton téléphone", indique le père de l’étudiant, précisant que les enquêteurs avaient bel et bien confirmé le décès accidentel. Le père de Simon avait déjà pointé du doigt l’organisation de la soirée d’intégration, dénonçant des traditions qui perdurent et des obligations à ingurgiter de l’alcool. Aujourd’hui, il veut agir et mettre fin à ces actes. Il veut notamment que les organisateurs de ces soirées adoptent obligatoirement la "charte Simon", une charte de bonne conduite. "Ainsi, [ils] seront obligés de prendre connaissance des lois existantes et des sanctions encourues en cas de dérives et ne pourront plus dire ‘je ne savais pas…’."

Le père de Simon a également interpellé des députés et alerté la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. [avec La Voix du Nord]

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17