#SoignezVous : Plus de 10.000 médecins appellent leurs patients à continuer de consulter | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

#SoignezVous : Plus de 10.000 médecins appellent leurs patients à continuer de consulter

“Complications”, “retard de diagnostic”, “perte de chance”... Inquiets, des professionnels de santé ont lancé l’appel #SoignezVous sur la plateforme de réservation Doctolib afin d’inciter leurs patients à continuer de consulter pendant le confinement. Au printemps dernier, plus d’un Français sur 3 avait renoncé à se soigner.
 

Quelques jours après l’alerte des Ordres de santé sur l’importance de maintenir la continuité des soins, des médecins ont appelé leurs patients à ne pas reproduire les mêmes erreurs commises au printemps et à consulter leur praticien pendant ce confinement. Dans une tribune publiée sur la plateforme de réservation Doctolib, ils ont ainsi lancé ce jeudi l'initiative #SoignezVous, déjà soutenue par plus de 10.000 médecins.

“Renoncer à aller voir un professionnel de santé, même par peur d’attraper la Covid-19, est rarement une bonne idée, alertent-ils. Renoncer à aller voir son professionnel de santé, c’est prendre un risque : le risque de retarder un diagnostic, le risque de reporter un traitement, le risque de fragiliser un suivi médical, le risque de faire durer des souffrances, de laisser s’installer un mal-être psychologique ou encore de faire apparaître des complications. [...] C’est aussi prendre le risque de laisser dégénérer une situation et de devoir recourir à l’hôpital, déjà surchargé.”

 

 

Le nombre d’annulations de rendez-vous en hausse de 30%

S’ils accordent à dire qu’il est “trop tôt pour tirer un bilan de cette deuxième vague”, les données des premiers jours de ce nouveau confinement témoignent d’une “instabilité préoccupante”, préviennent-ils. En effet, selon Doctolib, depuis le 30 octobre, le nombre d’annulations de rendez-vous a augmenté de 30%.

Au printemps dernier, plus d’1 Français sur 3 ont renoncé à se soigner par peur d’être contaminé ou de déranger les soignants. Selon les données de la plateforme Doctolib, entre janvier et avril 2020, la fréquentation des cabinets médicaux a chuté de 44% chez les médecins généralistes et de 71% chez les spécialistes. Sans compter, le fait de nombreux autres cabinets étaient fermés, comme ceux des masseurs-kinésithérapeutes ou des chirurgiens-dentistes.

Pour ne pas reproduire le même scénario, les soignants à l’origine de cette tribune ont tenu à rassurer leurs patients sur les conditions de prise en charge. “Dans nos cabinets et à l’hôpital, les gestes barrières sont respectés”, assurent-ils, précisant que les lieux sont fréquemment désinfectés et aérés. Par ailleurs, comme pour le premier confinement, ces médecins indiquent que des plages horaires spécifiques sont prévus pour les patients Covid ou symptomatiques, pour que les patients “ne puissent pas se contaminer entre eux”.

Enfin, les médecins signataires précisent qu’ils sont nombreux à proposer la téléconsultation, permettant ainsi de limiter les déplacements. Selon Doctolib, depuis le 30 octobre, le nombre de consultations vidéo a augmenté de 61% chez les professionnels de santé qui la proposent.

 

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement
PUB

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…