Ségur des praticiens hospitalo-universitaires : un syndicat dénonce la "misère" des propositions du Gouvernement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Ségur des praticiens hospitalo-universitaires : un syndicat dénonce la "misère" des propositions du Gouvernement

Après avoir révisé les grilles de rémunération des praticiens hospitaliers, le Ségur de la santé s'attaque à l'attractivité des carrières hospitalo-universitaires. Devant les propositions formulées jusqu'ici, Action praticiens hôpital dénonce le manque de considération du Gouvernement. 

"Les propositions avancées après les premières rencontres du 'Ségur' dédiées aux carrières hospitalo-universitaires relèvent exactement du même mécanisme et de la même hypocrisie que les mesures appliquées aux autres praticiens des hôpitaux", dénonce, dans un communiqué du 18 février, le syndicat Action praticiens hôpital (APH). "Pour les MCU-PH actuellement sur une grille à 7 échelons hospitaliers, les 3 premiers échelons seraient supprimés et trois échelons seraient créés au-delà du dernier échelon actuel. Pour les PU-PH actuellement sur une grille à 5 échelons hospitaliers, le premier échelon serait supprimé et trois nouveaux échelons seraient créés au-delà du dernier échelon actuel", développe le syndicat. "Comme pour les PH, absolument aucune mesure de reclassement ou d'avancement de carrière n'est prévue pour les praticiens déjà nommés". 

Même déception concernant la retraite des hospitalo-universitaires. "APH ne se satisfera pas d'une simple élévation du taux de cotisation abondé par l'hôpital dans un fonds de pension par capitalisation", déclare le syndicat, qui souhaite que "l'ensemble des rémunérations hospitalières et universitaires [soient] prises en compte dans l'assiette des cotisations retraites obligatoires comme pour tous les autres salariés". 

"Dans une situation sanitaire très critique, l'absence de prise en considération par le Gouvernement et l'administration des hôpitaux de la situation critique des praticiens hospitaliers et plus particulièrement des hospitalo-universitaires devrait interroger", charge le Dr Jean-François Cibien, président d'Action praticiens hôpital, se demandant si l'hôpital public, la recherche, l'enseignement et la formation des praticiens "sont une réelle priorité de l'Etat". 

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…