Face à la grogne, Buzyn promet un nouveau plan pour l'Hôpital, "trésor national" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Face à la grogne, Buzyn promet un nouveau plan pour l'Hôpital, "trésor national"

Agnès Buzyn présentait son plan pour l'Hôpital sur RMC.
Alors que le budget de la Sécurité sociale pour 2020 prévoit plus d'un milliard d'euros d'économies dans les établissements de santé et que le mouvement de grève s'étend un peu plus chaque jour, la ministre de la Santé a tenté de désamorcer la crise en promettant de nouvelles annonces mi-novembre.
 

"J'ai bien conscience de la situation de l'hôpital public dans notre pays", a assuré mardi 22 octobre la ministre de la Santé devant les députés, qui entamaient l'examen du budget de la Sécurité sociale pour 2020.  Un budget qui fixe l'Ondam hospitalier à 2,1% et prévoit de réaliser 1,045 milliards d'euros d'économies l'an prochain sur les établissements de santé. En pleine crise hospitalière, ces efforts supplémentaires sont vivement contestés par les députés de tous bords, y compris dans les rangs de la majorité. "Je ne doute pas que nos échanges seront largement marqués par ce sujet, a lancé Agnès Buzyn. Cela est légitime parce que l'hôpital public est un trésor national."

Rappelant que la situation actuelle "est le résultat d'années de régulation extrêmement violente", la ministre a tenté tant bien que mal de défendre ce nouveau budget. "L'Ondam, c'est près de 1,7Md€ de ressources en plus pour l'hôpital", a-t-elle souligné. Invitée de BFMTV ce mercredi 23 octobre, la ministre a réaffirmé que le budget de l'hôpital était "préservé"… avant de concéder que le "tendanciel", soit l'augmentation naturelle des dépenses, était "probablement plus important", d'où les économies à réaliser. Des économies qui passent par une nécessaire réorganisation, avec "moins de dépenses inutiles" et une "meilleure coordination", insiste Agnès Buzyn. "On est capable de faire des économies sans que cela ne touche en aucun cas la qualité des soins."

Alors que le conflit social s'enlise aux urgences et gagne progressivement tout l'Hôpital à travers la grève du codage, la ministre a promis un nouveau "plan de soutien pour l'Hôpital public". Plusieurs axes ont d'ores et déjà été définis : meilleur investissement "courant", notamment sur le matériel d'usage quotidien comme les brancards ; amélioration de l'attractivité des professions, avec une revalorisation salariale "en début de carrière" pour les métiers "en tension" ; pluri-annualité des budgets. "Il y aura des moyens associés", promet Agnès Buzyn, tout en soulignant que "les moyens ne sont pas une fin en soi".

La ministre rencontre actuellement l'ensemble "des partenaires", des syndicats aux directeurs d'hôpitaux en passant par les élus, et promet des annonces "mi-novembre"… soit en même temps que la grande journée d'action du 14 novembre. Coïncidence ?

[avec AFP et BFMTV.com]

 

6 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…