PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Opposés au transfert de leur service, 20 médecins du CH de Senlis menacent de démissionner

Anesthésistes et urgentistes dénoncent le projet médical du groupement hospitalier du Sud de l'Oise, consistant à regrouper la réanimation à l'hôpital de Creil.

A compter du 1er mars, il n'y aura plus de service réanimation à l'hôpital de Senlis, mais une simple unité de "surveillance continue", disposant de 8 lits. Les patients nécessitant des soins critiques seront transférés au CH voisin de Creil, dont le service réanimation sera rénové pour accueillir 15 lits, contre 12 actuellement.

Ce nouveau projet médical, qui remet "aux normes" l'offre de soins tout en l'organisant "de manière plus efficiente", serait le "fruit d'un consensus" avec le corps médical, affirme le directeur du groupement hospitalier du Sud de l'Oise, Didier Saada.

Faux, répondent les médecins anesthésistes et urgentistes du CH de Senlis, qui ont publié une lettre, mercredi dernier, pour dénoncer le transfert de leur service réanimation à Creil.

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…