Nicole Mangin, seule femme médecin dans l'enfer de Verdun | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Nicole Mangin, seule femme médecin dans l'enfer de Verdun

Un timbre et une plaque. C'est tout ce qu'il subsiste en mémoire du Dr Nicole Girard-Mangin (1878-1919), dont les faits d'arme lui auraient pourtant valu une petite place dans l'Histoire. Car Nicole Mangin est singulière à plus d'un titre : elle devient médecin à une époque où l'on considère que les émotions féminines empêchent d'exercer la médecine; elle divorce dans un milieu où cela ne se fait pas; elle est, surtout, la seule femme médecin française sur le front de la Première Guerre mondiale.

L'histoire commence en 1896. Nicole Mangin, 18 ans, entre en première année de médecine après avoir passé une licence en science naturelle et un certificat d'études physiques, chimiques et naturelles, nécessaire pour entreprendre des études de médecine. En fac de médecine, les femmes sont encore regardées avec suspicion. Si Madeleine Beis a ouvert la voie en 1868 en étant la première Française à pouvoir s'y inscrire, l'externat n'est ouvert aux femmes qu'en 1881 et l'internat qu'en 1885. Pour se faire une place dans cet univers misogyne, Nicole Mangin se démène. Charriée par ses camarades, regardée de haut par ses professeurs, la jeune femme réussit pourtant à être nommée externe des Hôpitaux de Paris trois ans plus tard, aux côtés de quatre autres étudiantes seulement. Puis elle est rattrapée par sa vie de femme: elle épouse André Girard, qui travaille dans la firme de négoce en vins de son père, et abandonne ses études. Un fils naît un an plus tard.

 

Elle demande le divorce

 

Il a trois ans quand sa mère, trompée et vivant mal l'oisiveté, demande le divorce. "Voilà qui prouve encore qu'elle était très en avance sur son époque. Ça ne se faisait pas dans le milieu bourgeois, commente Marie-José Chavenon, auteur de Nicole Mangin, seule femme médecin de la Grande Guerre (Ed. Vent d'Est). Elle choisit de conserver le nom de son ex-mari accolé au sien, ce qui est encore une fois très moderne." Une bravade qui changera le cours de son destin.

Divorcée et désormais bénéficiaire d'une pension alimentaire, Nicole peut reprendre..

11 commentaires

D'accord, pas d'accord
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…